Nous suivre Industrie Techno

Aston Martin DB11 : James Bond ne l’a pas encore !

Aston Martin DB11 : James Bond ne l’a pas encore !

Une GT moderne au raffinement typiquement britannique.

© DR

La firme de Gaydon nous gratifie d’une DB11 totalement nouvelle, mais qui ne renie pas son héritage. Cette grande GT est le pur mariage entre la haute technologie et le classicisme britannique.

Alors que l’espion de sa gracieuse majesté roulait encore en Aston Martin DB10 dans le dernier opus de ses aventures Spectre, la firme de Gaydon a dévoilé au Salon de l’auto de Genève sa nouvelle DB11.

Nouvelle, elle l’est effectivement puisque, contrairement aux générations précédentes qui étaient des évolutions séquentielles des modèles antérieurs, là on a droit à un nouveau châssis et à un nouveau moteur. Il faut dire que 13 ans séparent la DB11 de la DB9 qu’elle va remplacer. 13 années durant lesquelles les technologies ont fortement évoluées. Seule la ligne reste intemporelle.

Alors que des rumeurs évoquaient un moteur V8 d’origine Mercedes-AMG, c’est bien un V12 Aston Martin de 5,2 litres gavé par deux turbos délivrant 608 ch avec un couple de 700 Nm attaquant une boîte à 8 vitesses, qui propulse la bête de 1 770 kg. Le 0 à 100 km/h est avalé en 3,9 s et la vitesse maxi est au-delà de 320 km/h.

La structure est, quant à elle, réalisée en tôles d’aluminium collées pour combiner rigidité et légèreté. Les suspensions sont à amortissement adaptatif et programmable suivant le style de conduite choisi. Notons côté aérodynamique des Aeroblades cachées dans les ouïes de refroidissement latérales, qui sortent lorsque la voiture roule vite pour canaliser l’air sur les flancs et le diriger vers les prises d’air arrière, afin assurer une meilleure stabilité sans avoir recours à un disgracieux aileron arrière.

A l'intérieur, un écran LCD TFT de 12 pouces prend place derrière le volant pour donner toutes les informations de conduite, tandis qu’un écran LCD TFT de 8 pouces sur la console centrale est dédié à l’infotainment réalisé en partie avec Bang & Olufsen.

Plus de 1 400 exemplaires auraient déjà été commandés par les passionnés de la marque, alors que la fabrication n’est pas encore lancée et que le prix dépasse les 200 000 euros.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://db11.astonmartin.com/en

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles