Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Assistant intelligent : GE Appliances adopte la synthèse vocale d’Amazon

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Assistant intelligent : GE Appliances adopte la synthèse vocale d’Amazon

© GE Appliances

Converser avec sa machine à laver GE sera bientôt possible. L’industriel américain GE Appliances va en effet intégrer la technologie de synthèse vocale Alexa d’Amazon, rapporte notre confrère l’Usine Digitale.

Il y a un an, Amazon lançait le kit développeur de sa technologie de synthèse vocale Alexa, pour en faciliter l’intégration dans les produits du marché. Aujourd’hui, outre l’enceinte connectée d’Amazon, Axela est intégrée dans plus de 3000 produits et 10000 développeurs travailleraient sur des applications compatibles avec Alexa.

Ceux de GE Appliances vont s’ajouter à la liste. L’industriel a en effet décidé d’interfacer sa gamme d’électroménager connecté Monogram avec les enceintes Echo d'Amazon pour les rendre contrôlables à la voix. Mais uniquement pour le marché nord-américain dans un premier temps.

Une technologie clé de la smart home

La synthèse vocale est très prisée des industriels de la smart home Ils y voient une réponse aux problèmes de compatibilité des équipements, explique l’Usine Digitale. Le Coréen LG a développé son assistant vocal Home Cat. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles