Nous suivre Industrie Techno

Assises de la sécurité 2015 : l’IRT SystemX va tester la cybersécurité des smart cities

Assises de la sécurité 2015 : l’IRT SystemX va tester la cybersécurité des smart cities

© IRT SystemX

L’IRT SystemX, basé sur le campus Paris-Saclay, va travailler sur une nouvelle plate-forme de simulation et d’analyse pour l’évaluation de la cybersécurité des infrastructures numériques. Financé à hauteur d’un million d’euros par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), le dispositif vise, entre autres, à imaginer le SOC (Security operation center) du futur. Airbus Group, Gemalto et Engie sont les premiers partenaires industriels du projet.

« Avec les objets connectés, la surface d’attaque va littéralement exploser » a admis Guillaume Poupard, le directeur général de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), lors des Assises de la sécurité qui se tiennent jusqu’à ce vendredi 2 octobre à Monaco. Or les objets connectés s’apprêtent à envahir nos villes pour en faire de véritables Smart cities Smart grids, véhicules autonomes et systèmes de transports intelligents se côtoieront. Compte tenu de cette perspective, l’Anssi a financé à hauteur d’un million d’euros le développement d’une nouvelle plate-forme de simulation et d’analyse pour l’évaluation de la cybersécurité des infrastructures numériques.

Premières expérimentations autour des Smart grids

Développé par l’IRT SystemX et baptisé CHESS (pour Cybersecurity hardening  environment for systems of sytems), le dispositif doit permettre de simuler une série d’usages innovants. Les premières expérimentations s’articuleront autour des Smart grids. L’équipe en charge du projet, constituée d’une douzaine de personnes, dispose ainsi de différents outils et serveurs pour simuler un logiciel de gestion de Smart grid et les systèmes de recharge de véhicules électriques déployés sur un quartier. « Nous allons étudier les différentes menaces possibles en fonction des protocoles utilisés et la capacité de réponse existante» commente François Stephan, directeur du développement et de l’international à l’IRT SystemX.

La plateforme doit permettre de modéliser des risques pour pouvoir générer des outils d’aide à la décision afin de donner la possibilité aux décideurs de faire des arbitrages complexes entre l’usage, la sécurité, la sûreté de fonctionnement et des aspects économiques et juridiques. « Globalement, cette initiative vise trois objectifs : avoir une meilleure connaissance de la menace, évaluer la capacité et la robustesse des solutions technologiques que l’on appelle des contre-mesures et, in fine, préparer le SOC (Security operation center, ndlr) du futur » détaille François Stephan.

Airbus Group, Gemalto et Engie comme premiers partenaires industriels

Le développement de la plateforme CHESS s’inscrit dans le cadre du projet EIC (Environnement pour l’interopérabilité et l’intégration en cybersécurité) qui doit s’étaler sur une période de cinq ans. Ce projet de 6 millions d’euros inclut divers partenaires industriels dont Airbus Group, Gemalto, Engie, mais aussi l’ETI Bertin Technologies et la jeune pousse Prove&Run, spécialisée dans la sûreté des systèmes embarqués. Alstom Transport pourrait également rejoindre le projet dans les mois à venir pour étudier les menaces autour des transports autonomes et connectés. « La plateforme a été conçue et dimensionnée dès le départ avec l’Anssi pour pouvoir travailler sur différents cas d’usage » confirme le responsable de l’IRT.

« Nous allons sans doute programmer des rendez-vous annuels avec tous les partenaires du projet pour transmettre nos résultats aux industriels afin qu’ils les intègrent dans leur politique de sécurité », précise François Stephan.  Les recherches devront également permettre à l’Anssi d’établir des recommandations en lien avec les enjeux et les risques industriels. Un référentiel dédié aux objets connectés pourrait alors peut-être voir le jour. C'est en tout cas une idée qu'a émise Guillaume Poupard lors d'un échange avec les journalistes. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

En remettant ses médailles de l'innovation 2019, le Centre national de la recherche scientifique a mis en avant quatre chercheurs dont les[…]

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Masméca éprouve le navire vert

Dossiers

Masméca éprouve le navire vert

Plus d'articles