Nous suivre Industrie Techno

Art et techno : un nuage qui rend le ciel plus lumineux

Gérard Quévrin, Muriel de Vericourt
Art et techno : un nuage qui rend le ciel plus lumineux

© dr

Cette semaine, dans notre rubrique consacrée aux travaux d'artistes qui accordent une large place à la technologie, la mécanique des rêves, nous vous proposons de lever les yeux pour quelques instants la tête dans les nuages. Dans un drôle de nuage, en fait, conçu par deux artistes canadiens à l'aide d'ampoules à incandescence recyclées, qui s'allument et s'éteignent au gré de l'humeur des visiteurs. Après avoir arpenté des cieux variés, du Canada à la Pologne en passant par les Pays-Bas, la République tchèque, Singapour ou Jérusalem, l'installation Cloud a pris place, du 6 au 10 janvier, à Helsinki.

6 000 ampoules à incandescence créent Cloud, un drôle de nuage qui ne rend pas le ciel plus sombre, mais plus lumineux ! Les artistes canadiens Caitlind r.c. Brown et Wayne Garrett ont agrementé cette sculpture d'une série de cordons qui permet à tout à un chacun d'allumer ou d'éteindre telle ou telle partie du nuage. A l'heure où les ampoules à incandescence jettent leurs derniers feux dans de nombreuses parties du monde, le travail des deux artistes évoque aussi la transition énergétique et l'évolution des technologies...

CLOUD: An Interactive Sculpture Made from 6,000 Light Bulbs from Caitlind r.c. Brown on Vimeo.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles