Nous suivre Industrie Techno

abonné

Arkema et le Leti affinent la gravure du silicium avec un polymère à blocs

Baptiste Cessieux

Nos microprocesseurs ne cessent de se miniaturiser. Pourtant, on se rapproche de la fin de la loi de Moore, en arrivant à ce que certains appellent "The Wall". Le problème est tout simplement physique : avec des lasers ne passant pas sous la barre des 180 nanomètres, impossible de tracer des sillons sans cesse plus petits. Les chercheurs en électronique ont évidemment contourné le problème en multipliant le nombre d’étapes d’impression et de gravure et les circuits imprimés actuels atteignent tant bien que mal des motifs espacés de 30 nm. « Mais c'est au prix de la complexité et du coût des composants » pour Ian Cayrefourcq, directeur scientifique du département d’électronique d’Arkema. Son équipe, en partenariat avec le Laboratoire d’électronique et de technologie de l’information (Leti – CEA), développe une technique[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Le géant français du numérique s’associe au projet européen de recherche COSMIC, qui vise à détecter[…]

17/07/2019 | Transport
La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Plus d'articles