Nous suivre Industrie Techno

Aquasim : un outil de recherche sur l’eau

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Aquasim : un outil de recherche sur l’eau

Un investissement lourd autour de la gestion durable de l'eau dans le bâtiment.

© DR

Le CSTB a inauguré vendredi dernier à Nantes Aquasim, une plate-forme scientifique et technique de recherche et d’innovation pour la gestion durable de l’eau dans le bâtiment.

Aquasim/CSTB est le 1er grand équipement scientifique et technique de recherche et innovation pour la gestion durable de l’eau dans le bâtiment. Il est situé dans les emprises du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) à Nantes (44).

 



Aquasim/CSTB en quelques chiffes :

- 9,45 M€ d’investissement ;
- 1,5 M€ de budget de fonctionnement annuel ;
- 15 ingénieurs et chercheurs et 11 techniciens, qui travaillent avec l’appui d’une soixantaine de personnes du département Hydraulique et équipements sanitaires du CSTB de Marne-la-Vallée ;
- 4 doctorants ;
- Plus de 2 300m² de surface (SHON) ;
- Une emprise au sol de 42 x 20 m pour 18 m de haut ;
- Des bassins de stockage et d’expérimentation de 50 à 200 m3 ;
- 22 cuves de 1 à 5 m3 ;
- Une unité centrale composée de 2 000m² de planchers expérimentaux et d’une zone de parcelles aménagées de 5 000 m² ;
- 7 kilomètres de tuyauteries ;
- Une centaine de pompes ;
- 760 vannes motorisées ;
- 8 unités de traitement (ozone, chlore…)

Avec cette plate-forme unique en Europe, le CSTB marque un pas supplémentaire dans son implication pour la gestion durable de l’eau et répond aux enjeux du bâtiment et de la ville durable, de la santé, de l’hygiène, du confort…

Aquasim/CSTB reconstitue le circuit de l’eau en grandeur nature, dans différentes typologies d’ouvrages, depuis la récupération des eaux pluviales jusqu’à leur rejet à l’égout, en passant par leur exploitation, leur circulation dans les canalisations…

Son action est concentrée sur trois enjeux majeurs :
 

  • Le bâtiment et la ville durable : gestion des eaux pluviales ; récupération d’énergie des eaux grises… ;
  • La santé : maîtrise des risques de prolifération de légionnelles ; gestion des eaux usées… ;
  • Le soutien à l’innovation, à la Recherche & Développement : durabilité des matériaux dans les réseaux intérieurs ; réseaux d’assainissement autonome…


Un équipement fédérateur

Aquasim/CSTB fédère un grand nombre d’acteurs publics et privés autour de son action :
 

  • Le projet a été soutenu et financé par l’Union Européenne (FEDER), l’Etat, la Région Pays de la Loire, Nantes Métropole, Suez, le Cetim et le CSTB.
  • Il réunit, autour des différents travaux, programmes de recherche et expérimentations, des partenaires majeurs : institutionnels ; instances académiques ; grands laboratoires de Recherche français et européens ; industriels.
     

Aquasim/CSTB participe ainsi à faire progresser les connaissances scientifiques nécessaires à la gestion durable de l’eau dans le bâtiment, problématique centrale en termes de confort, de santé et de préservation de l’environnement, pour les générations actuelles et futures.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cstb.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« L’association de l’industrie avec les scientifiques permettra de connaître la vitesse de formation de l’hydrogène naturel dans le sol », avance le chercheur Alain Prinzhofer

« L’association de l’industrie avec les scientifiques permettra de connaître la vitesse de formation de l’hydrogène naturel dans le sol », avance le chercheur Alain Prinzhofer

Géochimiste spécialiste de l'hydrogène dit naturel, présent dans le sous-sol, Alain Prinzhofer est aussi directeur[…]

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Décarboner l'aviation, mission impossible ?

Dossiers

Décarboner l'aviation, mission impossible ?

Plus d'articles