Nous suivre Industrie Techno

Après le cloud computing, le fog computing : l'avenir de la conception électronique vu par Mentor Graphics

Jean-François Preveraud
Après le cloud computing, le fog computing : l'avenir de la conception électronique vu par Mentor Graphics

L'électronique va changer de visage, les outils de conception devront s'adapter

© DR

La filiale française de l’éditeur de CAO-Electronique Mentor Graphics a récemment fêté ses trente ans. A cette occasion, Jean-Marie Saint-Paul, responsable technique de l’éditeur pour l’Europe et l’Inde a accordé une interview exclusive à Industrie & Technologies pour faire un point sur les défis à venir de la conception électronique.

Quel est le premier défi auquel devra faire face la conception électronique dans les années à venir ? Pour Jean-Marie Saint-Paul, directeur technique Mentor Graphics pour l'Europe et l'Inde, ce sera l’intégration dans une même puce de capteurs, de mémoire et des fonctions digitales et analogiques nécessaires au traitement du signal. Dans un autre domaine, la création de Mems de manière industrielle sera complexe. « L’Europe est d’ailleurs très en avance sur ce sujet puisque les leaders mondiaux sont Bosch et STMicroelectronics, par contre beaucoup de choses restent à faire pour disposer d’outils de conception 3D dédiés, même si les grands éditeurs et des start-up sont déjà sur les rangs ».

L’optoélectronique est prometteuse, mais la conception et la réalisation de liaisons optiques performantes sur le PCB reste pour le moment difficile. « Si cette technologie permet de gain notable de performances, je ne pense pas qu’il faille s’attendre à une véritable révolution. »



           Jean-Marie Saint-Paul,
directeur technique Mentor Graphics



Enfin, le sujet de la consommation des équipements et de la capacité des batteries restera au premier plan pour les prochaines années, « A moins que l’on assiste à des évolutions majeures dans la technologie des batteries, telle celle présentée par StoreDot voici quelques jours. Mais de toute manière, il faudra concevoir des circuits qui consomment de moins en moins. »

Mais au-delà des évolutions technologiques, la révolution de l’électronique sera dans son utilisation : « Elle va passer de la poche à l’individu ! Dans un premier temps à travers les vêtements que nous portons, puis via des implants. » Une révolution qui ne sera pas sans poser des problèmes de protocoles de communication, de normes, de consommation énergétique, mais aussi de liaison avec le Big Data, à la fois en termes de volume, de débit et de sécurité des données.

Des traitements que l’on imagine dans le cloud computing aujourd’hui, mais qui imposent des installations gigantesques sur terre, nécessitant la création de nouvelles infrastructures énergétiques. Pourquoi alors ne pas envisager de distribuer ces traitements sur une multitude de machines : après le cloud computing, le fog computing en quelque sorte !

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles