Nous suivre Industrie Techno

Après l'orbite basse, Rocket Lab vise la Lune

Après l'orbite basse, Rocket Lab vise la Lune

Dévoilée en avril 2019, la plateforme Photon de Rocket Lab est destinée à accueillir des petites charges utiles.

© Twitter / @RocketLab

A l'occasion du 70ème Congrès international d'astronautique (IAC 2019) qui se tient cette semaine à Washington, l'entreprise américaine Rocket Lab a annoncé le 21 octobre qu'elle souhaitait utiliser son micro-lanceur Electron et sa plateforme Photon pour envoyer des petits satellites vers des orbites moyennes, géostationnaires et vers la Lune.

Déjà reconnue pour avoir effectué neuf lancements de petits satellites en orbite basse depuis 2018, Rocket Lab vise plus haut : l’entreprise américaine a annoncé le 21 octobre qu’elle souhaitait envoyer des petits satellites vers des orbites moyennes, géostationnaires et vers la Lune dès fin 2020. Pour cela, elle compte mettre à profit son micro-lanceur Electron, sa plateforme Photon pour petits satellites et un étage dédié à la manœuvre. L’annonce a été faite à l’occasion du 70ème Congrès international d’astronautique (IAC 2019) qui se tient du 21 au 25 octobre à Washington (Etats-Unis).

Dans un communiqué, le fondateur et directeur de Rocket Lab, Peter Beck, affirme que les petits satellites joueront un rôle « crucial » dans l’exploration spatiale mais aussi dans la fourniture d’une infrastructure de communication et de navigation afin d’aider l’Homme à retourner sur la Lune : « Ils jouent un rôle vital en tant qu’éclaireurs pour réduire le risque et mettre en place les infrastructures pour les futures missions. »

Le micro-lanceur Electron (17 mètres de hauteur) a placé ses premiers nano-satellites en orbite basse en novembre 2018. Il a depuis enchaîné huit autres missions. La dernière, le 17 octobre 2019, a également été sa mise en orbite la plus haute : 1 000 km d'altitude. Le premier étage du lanceur est muni de neuf moteurs Rutherford (oxygène + kérosène) qui produisent une poussée de 162 kilonewton (kN). Le deuxième étage comporte un seul moteur Rutherford pour une poussée de 22 kN.

Plateforme de 50 kg, Photon est capable de porter une charge utile allant jusqu’à 170 kg en orbite basse. Mais Rocket Lab indique qu’elle a été conçue aussi bien pour l’orbite basse que pour les missions interplanétaires avec une avionique résistante aux radiations, des technologies de navigation et de communication adaptées à l’espace profond, et un système de propulsion capable de redémarrer plusieurs fois en orbite.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Pour distribuer à l’international ses antennes miniatures en bandes S et X pour satellites, la start-up issue du Centre national[…]

06/07/2020 | SpatialImpression 3D
Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

Tests Covid-19 de Bio-Rad, Global Industrie, jumeau numérique et Li-ion, le best-of de la semaine

Tests Covid-19 de Bio-Rad, Global Industrie, jumeau numérique et Li-ion, le best-of de la semaine

Plus d'articles