Nous suivre Industrie Techno

Après l'Internet des objets, l’Eyes of Things

Après l'Internet des objets, l’Eyes of Things

© Movidius

Doter tous les objets du quotidien d’une vision 3D pour les rendre plus intelligents et développer de nouveaux services. C’est l’objectif ambitieux du projet de recherche européen Eyes of Things (EoT). Lors du Web Summit 2015, la grand-messe européenne des technologies numériques qui s'est tenu à Dublin, Rémi El Ouazzane, CEO de la start-up Movidius, membre du projet, a dévoilé les détails de ce programme, dont le budget global atteint 5 millions d’euros.

La start-up Movidius participe au projet en mettant à disposition sa carte VPU (Vision Processor Unit) Myriad 2. Protégée par une cinquantaine de brevets, la puce présente une architecture spécialement conçue pour faire tourner de manière parallèle des algorithmes de vision par ordinateur, tout en utilisant le moins d’énergie possible. Le dispositif serait ainsi capable[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles