Nous suivre Industrie Techno

APPLE sur le divan de l'innovation

THIBAUT DE JAEGHER DIRECTEUR DE LA RÉDACTION
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

The only religion that we have : we must do something great. Étonnante, cette phrase lâchée par Tim Cook (1), le patron d'Apple ! Pour répondre aux attaques sur la manière dont il gère l'énorme matelas de cash de la firme à la Pomme (plus de 137 milliards de dollars !), il botte en touche en affirmant que la seule mission d'Apple est de faire « quelque chose de grand ». On a vu vision stratégique plus pointue... Cela n'a d'ailleurs pas plu aux actionnaires. L'un d'entre eux a même été jusqu'à « analyser » (au sens psychologique du terme) cette attitude. Pour ce (psych-)analyste d'un jour, c'est le traumatisme des crises passées qui frappe de pusillanimité la firme. Selon lui, Apple considérerait cet amas de liquidités comme son assurance-vie en cas de coup dur...

Toute entreprise doit relire jour après jour sa mission originelle

Une explication intéressante mais pas très éclairante sur ce qu'Apple devrait faire de son formidable magot. Tim Cook le sait : toute entreprise apparaît pour accomplir une vocation précise sur un marché donné. Pour Ford, ce fut de permettre à chaque Américain de se déplacer en toute liberté. Pour Danone, c'est de nourrir sainement des millions de personnes. Pour Kodak, ce fut de rendre la photo accessible à tous. Cette mission originelle, toute entreprise doit la relire jour après jour pour être sûr que les innovations et les produits développés y répondent bien.

Quelle technologie simplifier avec 137 millards de dollars ?

Qui peut dire quelle est la mission d'Apple aujourd'hui ? De mettre des « i » devant de plus en plus de produits ? De produire des smartphones et des tablettes un peu plus smart que les autres ? De vendre des livres et des produits culturels dématérialisés ? Évidemment non. Pour retrouver sa mission originelle, Apple doit opérer un retour aux sources. Même si Steve Jobs (2) n'a jamais annoncé « pourquoi il avait créé Apple », les premiers pas de la compagnie californienne affichent en filigrane une obsession : celle de la simplicité. La mission que Steve Jobs s'était donnée, et avait impulsé à Apple, c'était de simplifier l'usage de technologies éprouvées mais compliquées. Il simplifia l'usage de l'ordinateur lorsqu'il créa le Mac (3). Il simplifia l'accès à la musique dématérialisée avec l'iPod (4). Il simplifia et étendit l'usage du téléphone mobile avec l'iPhone (5). Il simplifia l'usage de la tablette avec l'iPad (6). Finalement, la question que doit se poser Tim Cook, c'est : quelle technologie je peux simplifier avec 137 milliards de dollars ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0953

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Lors du salon Supply Chain Event, qui se tient les 3 et 4 décembre à Paris, Renault a présenté un retour[…]

Intelligence artificielle : comment Facebook veut doter les robots d’un « sens commun »

Intelligence artificielle : comment Facebook veut doter les robots d’un « sens commun »

Avec sa « Ruche », Thalès apporte de l’agilité au développement des solutions de cyberdéfense

Avec sa « Ruche », Thalès apporte de l’agilité au développement des solutions de cyberdéfense

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Plus d'articles