Nous suivre Industrie Techno

Appel d'offres pour l’éolien terrestre : des lauréats et des incertitudes réglementaires

Hugo Leroux

Les ministères de l'Ecologie et du Développement Durable et de l'Industrie et de l'Énergie, ont désigné la semaine dernière les lauréats de l’appel d’offre sur des projets éoliens terrestres dans les départements d'Outre-Mer et en Corse. Le fabricant d'éoliennes Vergnet, accuse d’ors et déjà des difficultés liées à des incohérences réglementaires.

Nouvel épisode dans l’histoire de désamour entre l’éolien français et la rigidité des cadres règlementaires  Alors que le Gouvernement vient de publier une première liste des projets terrestres retenus dans le cadre de son appel d'offres portant sur la construction d'ici 2013, d'installations éoliennes terrestres de production d'électrité pour une puissance totale de 95 mégawatts (MW) dans les DOM et en Corse, le fabricant d’éoliennes Vergnet a annoncé des difficultés financières pour l’année 2012. 

Le constructeur français, positionné avec l’électricien Aérowatt sur trois projets pour un total de 17 éoliennes, pointe une contradiction non anticipée par le gouvernement entre les lois Littoral et Grenelle 2. La première imposerait une distance minimum de 500 mètres entre les installations et les habitations tandis que la seconde imposerait au contraire une continuité urbanistique. Cette incompatibilité juridique, susceptible d’entrainer des retards dans la mise en œuvre des projets, s’ajoute selon Vergnet «  au retard de plus d'un an déjà pris par rapport au planning initial de l'appel d'offres " dans la publication des résultats. 

L’appel d'offres vise à faire émerger l'intégration accrue des énergies renouvelables dans les zones dite ''non interconnectées'', sans remettre en cause la stabilité de ces réseaux. Les installations seront ainsi équipées -exigence novatrice- de dispositifs de stockage d'énergie électrique et de prévision de production.

Voici pour rappel la liste des projets retenus : 

Tranche 1 : Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin
Nom du candidat                        Nom du projet
1 AEROWATT                          PETITE PLACE
2 SEA ENERGY 4                     MENARD
3 AEROWATT                          DADOUD 

 
Tranche 2 : Martinique
Nom du candidat                         Nom du projet
1 MG ENERGY                          PROJET EOLIEN DE PAIN DE SUCRE
2 AEROWATT                           DEHAUMONT
 
 
Tranche 3 : La Réunion
Nom du candidat                          Nom du projet
1 ALIZEO MASCAREIGNES    PARC EOLIEN DE SAINTE ROSE
2 ALIZEO MASCAREIGNES    PARC EOLIEN DE SAINT LEU
 
 
Tranche 4 : Guyane
Nom du candidat                          Nom du projet
1 CREOL'EX SAS CR'EOLE      MATITI
 
 
Tranche 5 : Corse
Nom du candidat                          Nom du projet
1 ECO DELTA                            PROJET EOLIEN DE MERIA
 
Hugo Leroux
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles