Nous suivre Industrie Techno

Appel à projet : AMI « Biens et services éco-conçus et écologie industrielle »

Hugo Leroux
Appel à projet : AMI « Biens et services éco-conçus et écologie industrielle »

© DR

Les activités humaines impactent les ressources naturelles à un rythme croissant : carburants fossiles, minéraux, eau... Mieux satisfaire les besoins des citoyens et des entreprises avec moins d’énergie, moins de ressources et moins de nuisances devient un enjeu de plus en plus stratégique. Le présent appel à motivation d’intérêt (AMI) vise à dynamiser les initiatives d’éco-conception et d’écologie industrielle pour répondre à cet enjeu.

L'éco-conception consiste à penser l’impact environnemental d’un produit sur tout son cycle de vie dès sa conception, de l’extraction des matières premières jusqu’au recyclage final, en passant par la transformation, le transport, l’utilisation, etc. L’écologie industrielle cherche à optimiser la circulation des matières et de l’énergie entre différents sites économiques d’un territoire. Cela passe notamment par les mutualisations innovantes de ressources et la simplification des flux d’approvisionnement.

Efficacement menées, ces deux démarches constituent des sources d’innovation et d’avantage compétitif pour les entreprises. Par cet appel à manifestations d’intérêt, lancé dans le cadre des investissements d’avenir et piloté par l'Ademe, l’Etat souhaite faciliter le développement de tels projets. Les innovations attendues portent aussi bien sur les aspects technologiques et techniques, que sur les aspects organisationnels, sur le contenu de l’offre et le marketing.

Les projets attendus pourront ainsi combiner tout ou partie des innovations concernant :
 

  • L’éco-conception de produits (biens ou services) et notamment la mise au point ou l’utilisation de nouvelles matières premières, l’amélioration de l’efficacité énergétique, la conception de nouveaux produits ;
  • Le développement de nouveaux modèles d’affaires tels que la fourniture d’un service additionnel au produit, la maintenance ou la reprise en fin de vie des produits ou encore la vente de l’usage et non du produit lui-même, comme la location ou la mutualisation ;
  • L’écologie industrielle appliquée via la mutualisation de services ou d’échanges entre plusieurs acteurs économiques d’une zone ou d’un territoire. 
 
Si le critère majeur concerne les bénéfices environnementaux, sanitaires et sociétaux, les projets devront bien sûr prouver leur viabilité technico-économique. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 15 mai 2012.
 
Hugo Leroux

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site des investissements d’avenir.
 
  

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le nouveau casque de réalité mixte conçu par le finlandais Varjo brille par la précision et la netteté de ses[…]

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Plus d'articles