Nous suivre Industrie Techno

Appel à manifestations d’intérêt autour des véhicules thermiques

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Appel à manifestations d’intérêt autour des véhicules thermiques

Améliorer le rendement des moteurs thermiques.

© DR

Alors que l’on ne parle plus que des véhicules électriques ou hybrides, le Gouvernement lance un appel à manifestations d’intérêt sur le thème de ‘‘la Chaîne de traction et auxiliaires des véhicules à motorisation thermique’’. L'objectif est de réduire par quatre d'ici 2050 les émissions de gaz à effet de serre, mais c'est aussi une manière d’anticiper la pénurie d’électricité si l’on se désengage du nucléaire.

Dans le cadre des Investissements d’Avenir, le Ggouvernement et René Ricol, commissaire général à l’Investissement lancent d’un appel à manifestations d’intérêt piloté par l’Ademe, qui est dédié à ‘‘la chaîne de traction et aux auxiliaires des véhicules à motorisation thermique’’.

Cet appel à manifestations d’intérêt soutiendra des projets de recherche industrielle, des démonstrateurs de recherche ou des expérimentations préindustrielles concernant tous les véhicules routiers à motorisation thermique, du deux-roues au poids lourd. L’objectif est de contribuer à atteindre les objectifs de réduction par quatre d’ici 2050 des émissions de gaz à effet de serre.

Les projets attendus devront répondre aux thématiques suivantes :
 

  • moteurs à combustion interne : améliorer la combustion ; développer de nouveaux modes de combustion et des moteurs à l’architecture avancée ; réduire la cylindrée des moteurs ; et optimiser les moteurs ‘‘industriels’’ et hybrides ;
     
  • systèmes de dépollution : trouver des solutions de traitement des particules après combustion ; des solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre ; de réduction de la surconsommation de carburant ; et améliorer l’efficacité à basse température de ces moteurs ;
     
  • électronique embarquée : développer des capteurs permettant une amélioration de la combustion et de la dépollution ; et installer des systèmes de diagnostic embarqué ;
     
  • utilisation de carburants dits ‘‘alternatifs’’ : adapter les moteurs, les systèmes de post-traitement et les réservoirs à l’utilisation de GPL, de biogaz et de biocarburants de 2e génération ;
     
  • efficacité énergétique des auxiliaires et des équipements, et meilleure gestion de l’énergie : améliorer les systèmes de climatisation, de chauffage ; mais aussi l’alternateur et les systèmes de transmission.


Cet appel à manifestations d’intérêt s’adresse à des entreprises, des laboratoires, des organismes de recherche publics ou des organismes de formation. Seuls les projets dont le montant total d’investissement est supérieur à 10M€ seront sélectionnés. Le montant définitif consacré à cet appel à manifestations d’intérêt sera décidé en fonction de la qualité des projets retenus.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 30 juin 2011.

Notons toutefois qu’un appel à manifestations d’intérêt similaire devrait être prochainement lancé pour les véhicules électriques.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www2.ademe.fr

 
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

Renault a détaillé sa stratégie électrique eWays au cours d'une table ronde réservée aux médias[…]

Comment ESI Group a permis à Volkswagen de concevoir 100% en virtuel le SUV Nivus

Comment ESI Group a permis à Volkswagen de concevoir 100% en virtuel le SUV Nivus

Mercedes en pole position de la simulation

Mercedes en pole position de la simulation

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Plus d'articles