Nous suivre Industrie Techno

Apave allège le poste de travail

RIDHA LOUKIL rloukil@industrie-technologies.com
Apave allège le poste de travail

Pour garantir davantage de confidentialité à ses clients, l'Apave remplace le PC par un terminal léger pour l'accès aux données centrales via le logiciel Applidis.

© APAVE : D.R.

En centralisant les applications et les données de ses collaborateurs, le spécialiste français des contrôles techniques garantit mieux la sécurité d'information tout en réduisant les coûts d'exploitation.

LE PROBLÈME : LA SÉCURITÉ DES DONNÉES DES CLIENTS

Le métier d'Apave impose une sécurité et une confidentialité absolues des données des clients. Or lors de leurs missions de vérification et de contrôle sur le terrain, ses experts doivent se connecter à distance au système d'information de l'entreprise pour accéder à leurs applications métiers et transmettre leurs rapports d'inspection. « L'accès s'effectue en mode client-serveur à partir d'un PC portable lourdement chargé en logiciels et données, ce qui entraîne souvent des lenteurs d'affichage », note Christophe Corne, le président du directoire de l'éditeur français de logiciel Systancia. Mais le plus problématique est l'absence de garantie de sécurité informatique. Car toutes les données sensibles des clients résident dans le PC qui risque d'être perdu, volé ou utilisé par d'autres personnes mal intentionnées.

LA SOLUTION : LA VIRTUALISATION DU POSTE DE TRAVAIL

Apave s'oriente alors vers la virtualisation des postes de travail, un procédé informatique qui consiste à centraliser les applications métiers et les données des collaborateurs dans la salle informatique. Le poste de travail devient un client léger, un simple terminal d'accès aux ressources du système d'information central. Sa perte ou son vol n'entraîne aucun risque, puisqu'il ne stocke pas les données mais ne fait qu'y accéder. « Cette centralisation offre aussi l'avantage de simplifier la mise à jour, de diminuer la consommation de courant et de réduire les coûts d'exploitation du système d'information », estime Christophe Corne.

Apave a opté pour le logiciel de virtualisation Applidis de Systancia. L'intégration a été confiée à Dell. En contrepartie du report des fonctions des postes de travail vers la salle informatique, il a fallu conforter la capacité de traitement et de stockage centralisée en s'équipant notamment de dix nouveaux serveurs à lame M600 de Dell. Le logiciel Applidis tourne sur le serveur d'administration au-dessus du système d'exploitation Windows 2003 Entreprise. Dès la première connexion au système central, il installe automatiquement un logiciel client qui donne au terminal léger accès aux applications et données autorisées.

Le projet a démarré début 2006 à titre pilote sur un parc de 1 000 postes de travail répartis sur 45 sites. Onze applications, dont une critique, ont été virtualisées. Pour le moment, les utilisateurs concernés n'ont pas changé de matériel. Ils continuent à utiliser leurs PC. Mais dès que ce matériel sera amorti, il sera remplacé par un terminal léger bon marché (à partir de 99 euros). La licence du logiciel Applidis coûte 190 euros par utilisateur, maintenance incluse. Apave reste discret sur le montant global d'investissement, qui comprend aussi les coûts des serveurs et des services d'intégration.

LE RÉSULTAT : RÉDUCTION DE PLUS DE 40 % DES COÛTS

Parce que les données sensibles et les applications résident dans le système central et non plus dans les postes de travail, elles risquent moins d'être volées, modifiées ou détruites. Les utilisateurs gagnent aussi en temps d'affichage. « Sur le plan financier, l'opération devrait se traduire par des économies de plus de 40 % sur le coût global d'exploitation informatique », promet Christophe Corne.

L'ENTREPRISE EN BREF

Prestataire de services de vérification et de contrôle de conformité des installations techniques, équipements et process par rapportà la réglementation Siège social à Paris 130 agences, 143 centres de formation et 31 labos d'essai en France 40 filiales à l'étranger 9 600 collaborateurs, dont 7 000 ingénieurs 670 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2008 Plus de 200 000 entreprises clientes en France et à l'étranger

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0919

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

En remettant ses médailles de l'innovation 2019, le Centre national de la recherche scientifique a mis en avant quatre chercheurs dont les[…]

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Elle partage sa foi dans le code

Focus

Elle partage sa foi dans le code

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Plus d'articles