Nous suivre Industrie Techno

Android séduit au-delà des téléphones

Le système d’exploitation Linux de Google, créé au départ pour les Smartphones, s’étend aux PC portables et aux applications embarquées.

 


Acer, troisième constructeur mondial de PC derrière HP et Dell, vient d’annoncer un mini PC portable tournant sous Android, le système d’exploitation Linux de Google. C’est le premier PC d’une grande marque à exploiter cette plate-forme créée au départ pour les téléphones mobiles évolués (Smartphones). D’autres constructeurs informatiques, dont Asus et HP, devraient suivre le mouvement.

Et Android ne semble pas vouloir s’en arrêter là. Il est pressenti comme la plate-forme logicielle d’avenir dans les décodeurs vidéo, les cadres de photo numérique, les navigateurs GPS, les terminaux de bord automobiles et une foule d’autres applications embarquées. Des prototypes de ces types de produits ont été d'ores et déjà présentés au Japon.

Face à Windows dans l’informatique et aux systèmes propriétaires établis dans l’embarqué, Linux et les logiciels libres avaient jusqu’ici du mal à percer en raison de leur complexité d’implémentation et de problèmes de maintenance du logiciel. L’exemple des mini PC portables est significatif. Après avoir équipé 100 % du marché au départ, les distributions génériques de Linux ont laissé la place à Windows XP pour ne représenter aujourd’hui que 10 à 20 % du marché.

Android modifie la donne par sa modularité, sa simplicité de mise en ouvre, la richesse des applications disponibles et un écosystème vertueux de développement. En témoigne son succès grandissant dans les Smartphones où l’offre, limitée au départ à la marque HTC, est en train de s’enrichir par des terminaux chez Samsung, Huawei, Acer, etc.

Ridha Loukil
 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles