Nous suivre Industrie Techno

Analyseur de gaz tout-en-un

Industrie et  Technologies
MCS100 FT de Sick/Maihak


Fonctionnant à partir de bases de données de spectres gaz, le MSC100 FT peut donc mesurer toutes sortes de gaz selon les besoins du client. Il peut mesurer simultanément : HCl, CO, SO2, NO, NO2, NH3, H2O, N2O, CO2, CH4, O2, HF.

Dès sa conception, Sick/Maihak a prévu que le MCS100 FT serait évolutif afin de répondre aux exigences réglementaires actuelles et futures, mais également aux besoins des clients. Le MCS100 FT est certifié :
  • TA Air, 13th BlmSchV (FICA) (EN2001/80/CE - arrêté du 30/07/2003) et 17th BlmSchV (FICA) (EN2000/76/CE - arrêté du 20/09/2002),
  • MCerts, US EPA, GOST
Il est aussi doté d'une cellule spécifiquement étudié pour la mesure du fluorure d'hydrogène (HF), le MCS100 FT en détecte les plus infimes traces, de 0 à 1,5mg/Nm3. Cette mesure, très importante à l'émission des cheminées, permet de s'assurer que les valeurs limites d'émission exigées par les réglementations ne sont pas dépassées.


Le MCS100 FT peut également être intégré aux procédés industriels où il permet de gagner en productivité en optimisant l'adjonction de réactifs utilisés pour l'abattage des gaz acides.

Le MCS100 FT est basé sur la technologie FTIR qui, combinée à la nouvelle cellule de mesure élaborée par Sick/Maihak, lui confère robustesse et grande précision de mesure. Son temps de réponse est ultrarapide (<200s), même pour de grandes longueurs de lignes chauffées, grâce à l'aspiration importante du gaz échantillon et la qualité du logiciel.

Celui-ci intègre une bibliothèque importante de spectres de gaz qu'il va comparer au signal reçu lors de la mesure à l'aide d'algorithmes d'évaluation sophistiqués lui conférant rapidité et précision. L'exacte concentration du gaz est ainsi déterminée même en environnement corrosif et agressif car l'échantillon de gaz reste représentatif grâce à la sonde performante du MCS 100 FT, son haut débit d'aspiration, et sa cellule de mesure spécialement revêtue.

La maintenance du MCS100 FT est réduite à son minimum. Il réalise l'ajustement automatique du spectre grâce à son logiciel d'autocontrôle intégré AutoVAL. Cela garantit la haute fiabilité et la précision des mesures. Le zéro, le calibrage des gaz, le rétro soufflage, qui évite l'encrassement de la sonde, ainsi que le nettoyage des filtres sont assurés de manière automatique quotidiennement. La fréquence de ces cycles de contrôle est bien sûr paramétrable en fonction de la sévérité de l'application (émission ou procédé).

Le MCS100 FT s'intègre à toutes les architectures informatiques existantes et futures (CAN, ModBus, Profibus) et à tous les systèmes de contrôle commande du client (API, SNCC, etc.). Toutes les données sont disponibles en temps réel grâce à l'intégration d'une unité de contrôle tactile. Cette unité mémorise les dernières commandes ainsi que les dernières opérations de maintenance et le logiciel Sopas permet d'accéder aux données via PC. Le contrôle et la maintenance s'effectuent à distance pour un plus grand confort d'utilisation, une plus grande réactivité et donc une plus grande disponibilité de mesures.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.sick-maihak.de


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

Selon le syndicat professionnel SEMI, l’industrie des puces devrait débuter en 2020 la construction de 18 nouvelles usines dans le monde[…]

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Focus

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Repousser les limites de la loi de Moore grâce aux nanotubes de carbone

Repousser les limites de la loi de Moore grâce aux nanotubes de carbone

Plus d'articles