Nous suivre Industrie Techno

Analyse du cycle de vie : une nouvelle version d’Eime

Jean-François Preveraud
Analyse du cycle de vie : une nouvelle version d’Eime

Un accès via le Web

© DR

Le Bureau Veritas présentera lors du salon Pollutec la version 5 de son logiciel d’analyse du cycle de vie. Accès via le Web, plus de secteurs industriels couverts, harmonisation européenne des pratiques en matière d’ACV, autant de nouveautés qui permettent de répondre aux enjeux du développement durable.

Développé dès 1994 par 6 industriels, le logiciel Eime (Environmental Improvement Made Easy) du Bureau Veritas est l’un des outils d’Analyse du Cycle de Vie (ACV) et d’aide à l’éco-conception parmi les plus utilisés du marché. Son interface simple et intuitive permettant une utilisation par des non-experts n’y est pas étrangère.

La nécessité d’harmoniser les pratiques en matière d’ACV, ainsi que les évolutions réglementaires et normatives ont conduits le Bureau Veritas à lancer une refonte complète de son outil. Cette nouvelle version 5 sera disponible aux entreprises courant décembre 2010.

Le logiciel Eime permet de quantifier les impacts environnementaux des produits sur l’ensemble de leur cycle de vie. Les résultats des analyses sont utilisés par les entreprises pour identifier les aspects du produit responsable des principaux impacts. Ce diagnostic est donc indispensable pour mettre en place une stratégie d’éco-conception pertinente, visant à réduire les impacts. Il permet aussi aux industriels de communiquer dans un cadre légal sur les caractéristiques environnementales de leurs produits, notamment dans les domaines de la construction et de la grande consommation.

Toujours plus de secteurs couverts

L’adaptation d’un outil d’analyse à un secteur d’activité est essentiellement liée à la disponibilité d’informations dans sa base de données. Celle d’Eime est constamment enrichie ce qui lui permet de couvrir correctement les besoins des secteurs suivants :
 

  • Electricité, Electronique et génie climatique ;
  • Mécanique ;
  • Textile ;
  • Ameublement ;
  • Transport (Aéronautique, Marine, Routier, Ferré) ;
  • Services (bancaires, transfert de données au travers de réseaux…) ;
  • Analyses de sites.


Le secteur du textile est une nouveauté de la version 5. C’est le fruit de 3 années de développement de connaissances dans ce domaine permettant la réalisation d’études de plus en plus précises.

Des développements des connaissances dans le secteur agroalimentaire sont en cours. Elles devraient être disponibles dans le cadre d’une base de données spécifique dans le courant de l’été 2011. En outre, Eime dispose d’une fonction d’import de données provenant de la base de données Ecoinvent permettant de compléter ponctuellement les études en cas de données manquantes. Tout cela devrait permettre de réaliser dès 2011 des analyses pertinentes dans les secteurs suivants :
 

  • Agro-alimentaire ;
  • Chimie ;
  • Cosmétique.


Un accès via le Web

La principale nouveauté d’Eime V5 réside dans son accès qui se fait maintenant via le Web. L’accès à votre environnement habituel de travail est ainsi possible depuis n’importe quel poste disposant d’un accès internet.

Cette version intègre aussi les exigences de la plate-forme ILCD (International Reference Life Cycle Database system), lancée par la commission Européenne, qui vise à harmoniser les pratiques en matière d’ACV des produits. Cette plate-forme inclus la mise à disposition d’une base de données européenne de référence nommée ELCD. Elle est incluse dans la V5, tout comme les exigences en matière de documentation des informations permettant d’assurer beaucoup plus de transparence sur les informations utilisées dans les analyses. La catégorisation des données a aussi été harmonisée et intégrée dans Eime V5. Ces travaux doivent permettre de faciliter l’harmonisation des pratiques en matière d’ACV.

Les développements à venir

Afin de faciliter la généralisation des analyses, il sera prochainement possible d’accéder à des bibliothèques de produits pré-modélisés qu’il sera possible de dupliquer et d’adapter avec les caractéristiques spécifiques de ses produits. Ces fonctionnalités doivent permettre notamment d’optimiser le déploiement de l’affichage environnemental sur les produits de grande consommation ou de généraliser de manière homogène la réalisation de Profil Environnemental Produit (PEP) sur les produits électriques destinés au secteur du bâtiment.

La collecte de données se faisant généralement sous Excel, un ficher Excel pré-formaté sera prochainement mis à disposition des entreprises. Il permettra de rassembler les informations nécessaires à la réalisation d’une ACV. Ce fichier Excel formaté pourra être directement importé dans Eime permettant de gagner un temps considérable sur la modélisation. Un format d’import XML permettra en outre de développer des passerelles avec les différents logiciels de CAO et PLM.

Les développeurs prévoient aussi d’automatiser la rédaction des documents de communication (PEP ; Fiche de Données Environnementales et Sanitaires – FDES ; Référentiels sectoriels de l’affichage environnement). Ces fiches seront exportables et personnalisables.

Des interfaces sectorielles optimisées pour permettre l’appropriation de l’ACV à des non experts sont en cours de développement. Elles permettront de poser les bonnes questions aux utilisateurs en fonction de la typologie de produit étudiée.

Enfin, des travaux de recherche sont en cours pour intégrer des indicateurs d’impact sur la biodiversité, ainsi que des indicateurs sociaux en complément des analyses environnementales. Le développement d’un calcul du coût du produit sur son cycle de vie est aussi envisagé. Rassemblant ainsi les composantes environnementales sociales et économiques, Eime devrait donc permettre de répondre aux différents enjeux du développement durable en assurant la recherche du meilleur compromis.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.codde.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles