Nous suivre Industrie Techno

Améliorer la propagation des ondes Wi-Fi grâce à des "murs intelligents"

Séverine Fontaine
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Améliorer la propagation des ondes Wi-Fi grâce à des

© gunes t - Flickr - C.C.

Les ondes électromagnétiques suscitent beaucoup d'intérêt et d'interrogations quant à leur effet nocif sur la santé. Des chercheurs français se sont penchés sur le sujet et ont mis au point un système de "murs intelligents" offrant une meilleure diffusion de ces ondes dans une pièce.

Réduire la consommation d'énergie pour recevoir, augmenter la réceptivité du signal ou encore diminuer l'impact sur la santé. Le système de "murs intelligents", conçu par des chercheurs de l'Institut Langevin (CNRS), permettrait de réaliser tout cela en optimisant la réflexion des ondes électromagnétiques en les dirigeant vers les récepteurs (smartphone, ordinateur, objet connecté). En effet, l'amplitude d'un signal réceptionné par une antenne est souvent faible puisqu'il a été réfléchi plusieurs fois sur les murs, meubles, ou objets avant d'arriver à son but. De ce fait, les signaux peuvent arriver à l'antenne avec des signaux opposés plutôt qu'additionnés. Et c'est sur ce problème de réflexion multiple qu'ont travaillé ces chercheurs français. L'idée est de positionner un miroir composé de petits éléments réfléchissants sur un mur, pouvant réfléchir les ondes incidentes, soit sans modification, soit en inversant le signe de l'onde. L'état de chaque réflecteur est contrôlé par un algorithme pour maximiser le niveau de signal capté par l'antenne de réception. Lorsque toutes ces ondes arrivent sur l'antenne avec le même signe, celles-ci s'additionnent pour ne former qu'un signal fort et focalisé. 

Une solution pour les bâtiments connectés

Pour le moment, ce système a été testé sur un prototype de 0,4 m² comprenant 102 réflecteurs. Les résultats ont montré que celui-ci augmentait en moyenne l'énergie électromagnétique reçue d'un facteur 10. Ce dispositif passif permettrait d'avoir une qualité de signal suffisante pour la communication dans des endroits ou le niveau est faible, ou à l'inverse, diminuer son amplitude - et l'impact potentiel sur la santé - dans un endroit où celui-ci est élevé. De plus, si cette technologie venait à être standardisée dans la construction de bâtiments connectés, elle pourrait réduire les émissions des antennes relais des box Wi-Fi. L'équipe de chercheurs a convaincu des ingénieurs télécoms de créer une société autour de cette technologie et recherche des investisseurs qui pourraient leur permettre une mise sur le marché. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles