Nous suivre Industrie Techno

Alliance franco-française en recombinaison homologue

Michel Le Toullec
Cellectis et genOway viennent de signer un accord de licence pour l'utilisation de cette technologie pour le développement de modèles animaux et cellulaires.
Cellectis (Paris), entreprise issue de l'Institut Pasteur spécialisée dans l'ingénierie des génomes, vient d'accorder une licence non-exclusive mondiale à genOway (Lyon), société de biotechnologies spécialisée dans le domaine des cellules souches. La licence porte sur un brevet couvrant l'utilisation de la recombinaison homologue. Le domaine d'application de cette licence couvre le développement de modèles animaux et cellulaires.

La recombinaison homologue est la base technologique de toutes les méthodes d'ingénierie des génomes, spécialité de Cellectis. Le procédé s'appuie sur les mécanismes cellulaires naturels de maintenance et de réparation de l'ADN, présents dans tous les organismes vivants. La technologie licenciée permet l'effacement ou le remplacement de gènes dans des organismes vivants. 

Cette technologie a déjà montré sa puissance pour l'étude des gènes. Elle est, entre autres, utilisée pour la construction d'organismes « knock-out » et « knock-in » et est exploitée pour le développement d'organismes modèles et l'ingénierie de souches productrice de molécules

Les cellules souches constituent le pôle d'excellence de la société genOway. En plus de son activité de fournisseur de technologies à l'industrie biopharmaceutique, genOway développe une gamme de produits propriétaires en immunologie, toxicologie et neurosciences. Dans le domaine de la validation de gènes et du criblage de molécules, ces produits procurent aux sociétés partenaires une forte augmentation du débit de leurs programmes de recherche et un saut qualitatif de la prédictibilité de leur programme de développement de médicaments. 

Cette licence garantit les clients de genOway d'une utilisation sans restriction des produits développés par genOway mettant en œuvre cette technologie licenciée par Cellectis pour le criblage à haut débit de nouvelles molécules.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La simulation multiphysique, un atout pour les micro et nanotechnologies

Publi-information

La simulation multiphysique, un atout pour les micro et nanotechnologies

Estimé à 500 milliards d’euros en 2025, le marché des micro et nanotechnologies est en plein essor. Pour surmonter les[…]

10/09/2021 |
Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Fil d'Intelligence Technologique

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

« Nous construisons nos nanoparticules multifonctionnelles brique par brique à l'échelle atomique », avance Jérémy Paris, CEO de SON

« Nous construisons nos nanoparticules multifonctionnelles brique par brique à l'échelle atomique », avance Jérémy Paris, CEO de SON

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles