Nous suivre Industrie Techno

AlgiePlus, la biotechnologie marine appliquée au végétal

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Ses substrats actifs et biodégradables, issus des algues, se substituent à la laine de roche et à la fibre de coco utilisées dans les cultures hors sol. Ils stimulent le système défensif naturel de la plante et réduisent développement des microorganismes


AlgiePlus en bref :
Date de création : avril 2007
Fondateurs : Bruno et Philippe JACOB
Lieu : Kerfot (22)
Site : http://www.algieplus.fr
Renseignements : algieplus@orange.fr

AlgiePlus a été créée en avril 2007 afin d'exploiter les résultats des recherches entreprises depuis plusieurs années au Centre d'étude et de valorisation des algues (CEVA) de Pleubian (22) et au Centre technique agricole du Syntec de Pleumeur-Gautier (22). AlgiePlus a été accompagnée par l'incubateur régional Emergys de décembre 2006 à décembre 2007, ainsi que par l'Agence de développement industriel du Trégor.

Grâce à la collaboration avec le Ceva, AlgiePlus a mis au point et breveté des pains de culture actifs pour les cultures hors sol (fleurs, tomates et fraises), qu'elle va commercialiser. Elle exploite pour cela le résultat de recherches sur des principes actifs contenus dans les végétaux marins, essentiellement la zostère présente surtout dans le bassin d'Arcachon.

Ces substrats actifs et biodégradables se substituent à la laine de roche et à la fibre de coco actuellement utilisées par les producteurs, mais qui ne sont pas biodégradables et peuvent présenter des problèmes liés à des bactéries. Ces substrats stimulent le système défensif naturel de la plante et réduisent l'adhérence et le développement des microorganismes pathogènes dans les cultures hors sol.

AlgiePlus conduit également un programme de recherche phytosanitaire sur l'utilisation de molécules actives des algues dans d'autres applications comme la lutte contre les attaques de champignons.
Pour accélérer son développement, AlgiePlus a effectué en mars 2008 une levée de 300 000 euros auprès du fonds de capital risque Ouest Ventures. Ce premier tour de table enveloppe va lui permettre de commercialiser son premier produit et de continuer son programme d'innovations.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Ce 2 novembre se tient dans un format virtuel le colloque "Interface Cerveau-Machine" organisé par l'Académie des[…]

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Ils mettent des neurones en cages

Ils mettent des neurones en cages

Plus d'articles