Nous suivre Industrie Techno

Airbus envoie un système pour purifier l'air de l'ISS

Mis à jour le 11/09/2018 à 15h57

Airbus envoie un système pour purifier l'air de l'ISS

Le système ACLS en cours d'intégration dans le cargo japonais HTV-7.

© Airbus

Baptisé ACLS, un nouveau système de survie sera envoyé vers la station spatiale internationale (ISS) le 14 septembre 2018. Développé par Airbus pour le compte de l'Agence spatiale européenne, il viendra en aide au dispositif qui élimine déjà le dioxyde de carbone et crée de l'oxygène dans l'ISS.

Il devait partir le 11 septembre 2018 depuis le centre spatial Tanegashima (Japon). En raison de vents violents, le vol a été repoussé au 14 septembre. Développé par Airbus pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), le nouveau système de survie sera envoyé vers la station spatiale internationale (ISS) à bord d’un cargo japonais HTV-7. Livré en mars 2018, l’Advanced Closed Loop System (ACLS) est un démonstrateur technologique chargé de purifier l’air de l’ISS et de produire de l’oxygène. Il sera installé au sein du laboratoire américain Destiny le 2 novembre prochain.

Alors que le taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre se compte en partie par million (ppm), il est de l’ordre de 0,4 % dans l’ISS. Un système de survie permet actuellement de l’éliminer. L’ACLS viendra en complément. Pour ce faire, une résine aminée solide, l’astrine, capture le CO2. Un réacteur, de type "Sabatier", le convertit alors en méthane et en eau en utilisant de l’hydrogène. Un électrolyseur produit également de l’oxygène et de l’hydrogène à partir d’eau. Le premier permet de régénérer l'air de la cabine. Le second alimente le réacteur Sabatier.

L’ACLS sera géré par une équipe basée sur le site d’Airbus à Friedrichshafen (Allemagne). La mise en service se poursuivra durant six semaines après son installation. Il offrira alors une capacité supplémentaire pour éliminer le CO2 et créer de l’oxygène dans l’ISS jusque fin 2019.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

En 2023, la mission Fluorescence Explorer (FLEX) de l’Agence spatiale européenne ira scruter la faible lumière infrarouge[…]

Les technologies à suivre en 2019

Les technologies à suivre en 2019

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

Tout savoir sur la propulsion spatiale électrique

Avis d'expert

Tout savoir sur la propulsion spatiale électrique

Plus d'articles