Nous suivre Industrie Techno

Airbus A320 Germanwings : ce que peut encore dire la boîte noire

Mis à jour le 02/04/2015 à 18h39

Sujets relatifs :

, ,
Airbus A320 Germanwings : ce que peut encore dire la boîte noire

© DR

Neuf jours après le crash d'un Airbus A320 de la compagnie low-cost Germanwings dans les Alpes de haute-Provence, alors que les révélations s'accumulent, la seconde boîte noire de l'appareil a été retrouvée. Il s'agit d'un dispositif capable de mémoriser jusqu'à 1 300 paramètres de vol, comme sur tous les avions de ligne.

Des données précieuses pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. L'autre enregistreur, qui mémorise les conversations, avait été retrouvé au lendemain de la catastrophe, et immédiatement transmis au BEA au Bourget pour analyse. Il avait permis d'établir que le pilote, resté à l'extérieur de la cabine de pilotage, avait cherché à en forcer l'entrée alors que son copilote Andreas Lubitz était resté seul aux commandes.

Zoom sur les technologies présentes à l'intérieur de ces boîtiers.

 

L'ENREGISTREUR NUMÉRIQUE

Historiquement, l'enregistreur utilisait une bande magnétique. Depuis 1995, il s'appuie sur une carte électronique à mémoire Flash. À la clé, la suppression des opérations d'entretien. Seules les vérifications périodiques du fonctionnement sont maintenues. La capacité de stockage est d'environ 80 Mo. Un volume suffisant pour enregistrer en boucle les 2 heures d'audio ou 25 heures de données de vol exigées. Le bouclier thermique de l'enregistreur offre une résistance à la chaleur de 1 100°C pendant une heure.



LE CHÂSSIS MESSAGER

Le châssis latéral renferme l'électronique nécessaire à l'acquisition des données par l'enregistreur. Interface entre les phénomènes physiques et la mémoire numérique, il convertit les signaux aux formats adéquats. Il n'est pas étanche et ne bénéficie pas du niveau de protection de l'enregistreur, la lecture des données pouvant être réalisée sans son intermédiaire.





LE BLINDAGE PERMÉABLE

L'enregistreur bénéficie d'une double protection, mécanique et thermique. Chaque constructeur a sa propre solution qu'il garde jalousement secrète. Cette protection garantit l'intégrité de l'enregistreur dans des conditions extrêmes de choc, de pression ou de température. Curieusement, le boîtier n'est pas étanche. Cela évite de trop grandes différences de pression entre l'intérieur et l'extérieur. Le boîtier en acier ou titane assure la protection contre les chocs et la pression sous-marine jusqu’à 6 000 mètres de profondeur.



LA BALISE ACOUSTIQUE

Une balise acoustique sert à localiser la boîte noire en mer. Dès qu'elle est immergée, elle déclenche automatiquement un signal à ultrasons d'une fréquence de 37,35 kHz. Le signal porte à deux ou trois kilomètres, sa puissance est de 160 décibels à deux mètres de distance. Depuis les années 1980, le système a évolué : l'autonomie de sa batterie atteint 90 jours aujourd'hui, contre 30 jours au début.



 

FICHE TECHNIQUE

Dimensions : 32 x 12 x 16 cmpour l'enregistreur audio50 x 12 x 16 cm pour l'enregistreur des données de vol Poids : environ 7 kg par boîte Résistance à l'impact : 3 500 g pendant 6,5 ms

LES SPÉCIFICATIONS STANDARD

Résistance au feu : 1 100 °C pendant 1 heure 260 °C pendant 10 heures Résistance à la pression : à 6 000 m de fond pendant 30 jours Durée d'enregistrement : 2 heures pour l'audio 25 heures pour les données de vol Prix : 15 000 à 20 000 euros par enregistreur Deux principaux fabricants dans le monde les américains Honeywell et L-3 Communications

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°HSAERO

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

Après le vol inaugural de son premier prototype Electric EEL en juin 2019, la startup américaine Ampaire a annoncé ce 14[…]

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

Face aux batteries et biocarburants, Norsk e-fuel mise sur le kérosène renouvelable pour des avions bas-carbone

Face aux batteries et biocarburants, Norsk e-fuel mise sur le kérosène renouvelable pour des avions bas-carbone

1,5 milliard pour la R&D aéro, sondes cyber et meltblown, le best-of de la semaine

1,5 milliard pour la R&D aéro, sondes cyber et meltblown, le best-of de la semaine

Plus d'articles