Nous suivre Industrie Techno

Agreenium : un consortium pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement

Jean-François Preveraud
Agreenium : un consortium pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement

© DR

L’INRA, le CIRAD, AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Montpellier SupAgro et l’ENV Toulouse fondent un Consortium national pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement.

Six acteurs importants de la recherche et de l’enseignement supérieur - l’INRA, le CIRAD, AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Montpellier SupAgro et l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - se sont regroupés pour fonder l’Agreenium, un Consortium national pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement.

Son objectif est d’améliorer la performance du dispositif national de recherche et de formation dans ces domaines, en vue de renforcer sa visibilité, son attractivité et ses capacités d’action à l’international, de constituer et de mobiliser de nouvelles compétences scientifiques autour de ces domaines.

C’est pourquoi les membres fondateurs entendent constituer une organisation à la hauteur des défis mondiaux posés par les nouveaux besoins dans ces domaines. A ce titre, quelques priorités ont d’ores et déjà été identifiées :
 

  • Agir dans la zone Méditerranée.
    Agreenium contribue dès à présent à l’Atelier de réflexion prospective (ARP) Partenariats-Recherche-Méditerranée (PARME), qui définit les recherches prioritaires à développer dans les dix prochaines années pour la Méditerranée autour de 4 axes privilégiés : santé ; agriculture et alimentation ;, énergie et eau ; culture et civilisation. Agreenium proposera des modes opératoires pour faciliter les coopérations dans les domaines de la recherche, de la formation et du développement.
     
  • Contribuer à la définition des orientations françaises en matière de recherche agronomique internationale.
    Agreenium a récemment livré sa contribution à la CRAI (Commission interministérielle de la recherche agronomique internationale). Agreenium donne au dispositif français de recherche une configuration plus à même de développer des collaborations avec les établissements analogues à l’international en rapprochant recherche et enseignement supérieur. Le développement des capacités pour le Sud, l’aptitude à couvrir la chaîne de l’innovation, constituent un atout pour la contribution à la recherche agricole internationale.
     
  • Mettre en place un collège doctoral international.
    Il ne s’agirait pas de créer une école doctorale au sens strict, mais de construire des parcours mixtes associant les écoles doctorales existantes (France, Pays-Bas, Chine, Brésil) avec lesquelles les membres fondateurs d’Agreenium ont d’ores et déjà des accords. Ce dispositif, qui pourrait être opérationnel en 2011, serait un lieu mondial de formation dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation, de la santé animale et de l’environnement.


 

Les six membres fondateurs d’Agreenium représentent :

- 12 000 personnes dont 5 700 scientifiques, (5 150 chercheurs et ingénieurs et 600 enseignants-chercheurs) ;

- 4 700 étudiants et 2 200 doctorants travaillant dans les domaines agronomiques et vétérinaires ;

- Environ 300 unités de recherche labellisées ;

- 5 campus de formation et de recherche partagés en Ile-de-France, à Montpellier, Rennes, Angers et Toulouse ;

- Une présence à l’international dans plus de 50 pays du Nord comme du Sud.


 

Agreenium est un établissement public de coopération scientifique (EPCS), créé par les ministres en charge de l’Agriculture, de l’Enseignement

supérieur et de la Recherche et des Affaires étrangères. Il s’appuiera sur un comité d’orientation stratégique, largement ouvert à des personnalités françaises et étrangères. Il promouvra des actions et des programmes liant recherche formation et développement et représentera de manière regroupée l’offre française à l’international.

D’autres organismes et écoles pourront ultérieurement rejoindre Agreenium en tant que membres fondateurs ou associés. Cette dynamique de partenariat privilégié complète et renforce les alliances déjà conclues par les fondateurs avec les autres acteurs du système français de recherche et d’enseignement dans le cadre des PRES, ainsi qu’avec les autres organismes de recherche et les universités.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.inra.fr & http://www.agreenium.org

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La robotique agricole en forum international à Toulouse

La robotique agricole en forum international à Toulouse

La 3ème édition du FIRA (Forum international de la robotique agricole) vient de réunir à Toulouse, les 11 et 12[…]

Le MIT détecte les aliments contaminés grâce aux étiquettes RFID

Le MIT détecte les aliments contaminés grâce aux étiquettes RFID

L’IA au service des offres promotionnelles de l'agroalimentaire

L’IA au service des offres promotionnelles de l'agroalimentaire

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Plus d'articles