Nous suivre Industrie Techno

Adobe fait l'acquisition de TTF

Industrie et  Technologies
Adobe Systems renforce sa panoplie d'outils 3D en faisant l'acquisition de l'éditeur lyonnais. Il affiche ainsi clairement son ambition de devenir la référence en terme de diffusion d'informations 3D auprès du plus grand nombre.


On sait qu'Adobe Systems veut devenir le leader incontesté de la publication et de la diffusion d'informations 3D auprès du plus grand nombre, et qu'il renforce peu a peu son offre dans le domaine. Il a notamment acquis fin 2004 la start-up française Okyz, dont la technologie de capture de flux 3D renforce les capacités de son logiciel Acrobat 3D depuis début de cette année.

Et c'est encore en France qu'Adobe Systems vient de faire une acquisition importante, en achetant vendredi dernier l'éditeur lyonnais Trade & Technologies France, plus connu sous l'acronyme TTF. Ce dernier propose trois lignes de produits. Tout d'abord des librairies permettant aux éditeurs d'outils de CFAO ou de calcul de lire a peu près n'importe quel format 3D du marché. Des traducteurs natifs permettant de passer d'un format à un autre, sans perte d'informations, très prisés par les utilisateurs devant travailler avec de multiples donneurs d'ordres. Et enfin, Project Reviewer, un outil de travail collaboratif et de construction de maquettes numériques à partir d'éléments provenant de multiples outils de CAO hétérogènes, fonctionnant grâce au format hyper compressé PRC propre à TTF. Un format sur lequel nous avions attiré votre attention voici trois dans Industrie & Technologies (Voir N°848 - mai 2003).

« Grâce à l'acquisition de notre technologie, Adobe Systems va pouvoir récupérer dans Acrobat 3D les informations 3D natives, avec toute leur intelligence, issues de n'importe quel logiciel de CAO », explique Francis Allias, Pdg de TTF. En effet, jusqu'à maintenant, Adobe Systems n'avait signé des accords qu'avec quelques éditeurs, tel Solidworks, et récupérait, grâce à la technologie de Right Hemisphere ou celle d'Okyz, les informations des autres logiciels en capturant notamment le flux Open GL assurant l'affichage des modèles. Mais cela au sacrifice de l'intelligence des modèles.

Mais Adobe Systems va aussi disposer du format très compact PRC, ce qui va lui faciliter la diffusion d'informations 3D toujours très volumineuses. Rappelons qu'il est possible depuis le début de l'année de voir et de manipuler avec Adobe Reader 7.0 des modèles 3D dans un document PDF ou Office (voir la démo). L'utilisation du format PRC devrait permettre d'inclure dans ces documents des modèles plus conséquents sans pénaliser les temps de chargement et de réponse.

Enfin, Adobe Systems va aussi disposer de l'outil de maquettage numérique Project Reviewer, qui est capable d'assembler dans une même scène différents modèles issus d'outils de CFAO hétérogènes.

« Les technologies et les compétences que nous venons d'acquérir vont nous permettre d'élargir notre base technologique afin de renforcer les aspects collaboratifs des futures versions d'Acrobat 3D. Reste maintenant à les intégrer avec les technologies que nous maîtrisons déjà au sein d'un outil simple et performant », souligne Robert Raiola, directeur du marketing d'Adobe Systems Europe.

Adobe Systems pourrait ainsi proposer aux utilisateurs un véritable "espéranto de la CFAO" qui leur permettra de récupérer, de voir, de manipuler, d'annoter et d'assembler des modèles 3D de provenances diverses dans une même scène, sans qu'il leur soit nécessaire de disposer du moindre outil auteur. Et tout cela grâce à un logiciel gratuit, Adobe Reader.

Adobe Systems pourrait ainsi rapidement devenir "le standard du 3D", n'en déplaise aux éditeurs des logiciels auteurs qui ont tous essayé jusqu'à maintenant d'imposer leur format propriétaire. Certes, les créateurs de modèles 3D et ceux qui ont à les modifier resteront attachés à leurs outils de CAO, mais les utilisateurs de modèles 3D, c'est à dire tous ceux qui n'ont besoin que de visualiser, à terme vous et moi, seront beaucoup plus à l'aise avec les outils d'Adobe Systems. Une stratégie applicable dans un premier temps au monde industriel et commercial, mais qui pourrait rapidement s'étendre à celui des jeu.
Les éditeurs de logiciels auteurs n'auront alors plus le choix, ils devront inclure dans leur outils la technologie 3D d'Adobe Systems leur permettant de générer des modèles utilisables par tous, sous peine de se voir marginalisés.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.adobe.com & http://www.ttf-group.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles