Nous suivre Industrie Techno

Acerde maîtrise l’élaboration de matériaux monocristallins

Ridha Loukil
En s’appuyant sur le procédé de synthèse HTCVD, la société réalise des matériaux à hautes performances nécessaires pour des applications comme les diodes UV.

Acerde en bref :

Date de création: avril 2006
Créateurs : Didier Pique et Christine Monier
Implantation : Crolles (38)
Effectif : 13 personnes
Site Web : www.acerde.com
Contact : Didier Pique, PDG
Email : dpique@acerde.com
Tél : 04 26 23 67 38
 
 
Fondée en 2006 par Didier Pique, un ingénieur diplômé de l'INPGrenoble , Acerde développe un savoir-faire pointu dans l'élaboration et la mise en forme de matériaux à hautes qualités chimique et cristallographique.

En s’appuyant sur le procédé de déposition en phase chimique vapeur à haute température appelé HTCVD (High Temperature Chemical Vapor Deposition), elle réalise des films minces ou massifs à partir de précurseurs gazeux, principalement des chlorures et fluorures. Les hautes températures atteintes dans les réacteurs permettent de synthétiser des matériaux de haute densité, inaccessibles par frittage. Cette technique donne également accès à de nombreux matériaux nécessitant de hautes températures de synthèse tels que les nitrures et les carbures.
 
La société dispose aujourd’hui de trois réacteurs en fonctionnement, conçus et optimisés en interne pour la synthèse des matériaux W (tungstène), WC (carbure de tungstène), SiC (carbure de silicium), AlN (nitrure d’aluminium) et BN (nitrure de bore. Un nouveau réacteur, en développement, sera dédié à la fabrication de substrats monocristallins de nitrure d'aluminium (AlN), qui constitue l’approche la plus innovante d’Acerde.
 
Le marché le plus immédiat visé par ce type de substrat est l’anode R-X des CT Scanners, les systèmes d’imagerie médicale à tomographie axiale calculée par ordinateur. A plus long terme, la société s’intéresse au marché des diodes UV utilisées dans la désinfection des eaux. Sur cette application, la start-up collabore avec le CEA-Leti. Une usine de production devrait démarrer en 2011 avec 25 personnes.
 
Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Le géant français du numérique s’associe au projet européen de recherche COSMIC, qui vise à détecter[…]

17/07/2019 | Transport
La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Plus d'articles