Nous suivre Industrie Techno

ACCUMULATEURS : Le lithium-ion paré pour les grandes tailles

LES RISQUES D'INCENDIE CONSTITUENT L'UNE DES PRINCIPALES LIMITATIONS A L'AUGMENTATION DE LA CAPACITE DES ACCUMULATEURS AU LITHIUM. VALENCE TECHNOLOGY A TROUVE UNE PARADE.
***
Les images d'un accumulateur lithium-ion prenant feu, telles qu'on peut les voir sur le site web de Valence Technology, sont inquiétantes. « Lorsqu'un tel phénomène s'enclenche, explique Stephan B. Godevais, président du conseil d'administration de cette société basée à Austin (Texas), pratiquement rien ne peut l'arrêter. C'est pour limiter l'ampleur de la catastrophe que le li-ion classique n'existe pas en très grande taille. »

En fait, le risque est réel même pour un simple accumulateur d'ordinateur portable : « l'année dernière, Apple a ainsi été dans l'obligation de rapatrier plus de 100000 PC potentiellement dangereux », rappelle Stephan Godevais. Selon lui, une telle mésaventure aurait pu être évitée grâce à Saphion, « une technologie qui offre quasiment les mêmes performances que le lithium-ion, mais sans en présenter les inconvénients. »

Comment ? Tout simplement en remplaçant le dioxyde de cobalt, habituellement associé au lithium dont sont faites les cathodes, par du phosphate de fer.

Contrairement au LiCoO2, qui présente des risques d'inflammation au-delà de 160°C et doit donc être considéré comme vraie une bombe au-delà d'une certaine « masse critique », le LiFePo4, lui, resterait stable jusqu'à 1000°C. De plus, ne contenant pas d'atomes d'oxygène, ce composé n'auto entretient pas les flammes comme le fait trop volontiers l'oxyde de cobalt. En contrepartie, l'utilisation de ces électrodes diminue d'environ 20% l'énergie massique et de 30% l'énergie volumique de la batterie.

Seul industriel à commercialiser cette technologie sous la forme de produits finis - plus en amont, il faut citer Phostech Lithium, producteur de cathodes travaillant sous licence d'Hydro Quebec, compagnie ayant elle-même acquis les droits de travaux menés précédemment à l'Université du Texas ...-, Valence Technology a déjà équipé plus de 70000 ordinateurs portables ainsi que les équipements de transport Segway. 

Une version prototype du véhicule hybride Prius a par ailleurs été réalisée pour Toyota et la société envisage de s'attaquer à relativement court terme aux marchés de l'outillage portatif et de l'équipement en énergie des centres télécoms.
J.-C. G.

Et aussi
-Les cathodes en lithium « sécurisé » Neo-hybride de Sanyo, dans lesquelles le dioxyde de cobalt cède la place à un mélange de nickel et de manganèse.
-L'accumulateur lithium-ion « Super Charge Battery » de Toshiba, rechargeable à 80% en 1 minute (au lieu d'une heure) grâce à l'utilisation de nanoparticules au niveau de l'anode  (habituellement en carbone).
-La batterie ORB (Organic Radical Battery) de NEC, à mi-chemin entre le supercondensateur  (pour la réactivité) et l'accumulateur (pour la capacité).
-L'accumulateur lithium-ion Nexelion (900 mAh) de Sony, offrant 30% de capacité volumique supplémentaire grâce à un nouveau type d'anode en étain amorphe.
-L'électrode PNE (Plastic bonded Nickel Electrode) de Saft, appelée à augmenter l'énergie volumique et à diminuer les coûts de production des accumulateurs au nickel.
 


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles