Nous suivre Industrie Techno

Accord Pfizer-UE et résultats attendus de Moderna : accélération dans la course au vaccin contre le covid-19

Xavier Boivinet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Accord Pfizer-UE et résultats attendus de Moderna : accélération dans la course au vaccin contre le covid-19

Les candidats vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna se basent sur une technologie à ARN Messager rapide à mettre en oeuvre.

© BioNTech

Après l’annonce de résultats intermédiaires concernant leur candidat vaccin contre le covid-19, Pfizer et BioNTech ont conclu le 11 novembre un accord pour fournir 200 millions de doses aux pays de l’Union Européenne. Le même jour, Moderna a annoncé avoir atteint un nombre suffisant d’infections au covid-19 parmi les participants de son essai clinique de phase 3 pour lancer une première analyse de l’efficacité de son candidat vaccin. Réponse dans les jours à venir.

Après l’annonce de résultats intermédiaires encourageants en début de semaine concernant l’efficacité de leur candidat vaccin contre le covid-19, l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech ont conclu un accord avec la Commission européenne le 11 novembre : les deux industriels pourraient fournir 200 millions de doses aux pays de l’Union européenne, avec une possibilité pour eux de demander jusqu’à 100 millions de doses supplémentaires « une fois qu'un vaccin se sera révélé sûr et efficace », précise la Commission dans un communiqué.

Le début des livraisons est espéré à la fin de l’année 2020, pourvu que l’essai clinique soit concluant et que les autorisations réglementaires soient accordées, ont précisé les entreprises dans un communiqué commun. Les doses de vaccins à destination des pays européens seront produites sur les sites de BioNTech en Allemagne et sur celui de Pfizer en Belgique.

Quatrième contrat de ce type pour l'UE

Ce n’est pas le premier contrat de ce type que la Commission européenne passe avec une société pharmaceutique lancée dans la course au vaccin contre le covid-19. Un premier accord du même type que celui conclu avec Pfizer/BioNTech a été signé avec AstraZeneca le 27 août dernier et porte sur 300 millions de doses. Un autre l’a été le 17 septembre avec Sanofi-GSK pour 300 millions de doses également. Et un troisième avec Janssen Pharmaceutica NV, filiale de l’américain Johnson & Johnson, le 8 octobre pour 200 millions de doses.

« Ce portefeuille diversifié de vaccins permettra à l'Europe d'être bien préparée à la vaccination, une fois que l'innocuité et l'efficacité des vaccins auront été prouvées », précise la Commission qui ajoute avoir également mené des discussions avec CureVac et Moderna.

Résultats intermédiaires de Moderna dans les prochains jours

Si l’alliance Pfizer/BioNTech fait aujourd’hui la course en tête dans le développement d’un vaccin contre le covid-19, Moderna n’est pas loin derrière. Le 11 novembre, l’entreprise américaine a annoncé avoir atteint un nombre suffisant d’infections par le Sars-CoV-2 parmi les participants à son essai clinique de phase 3 pour déclencher une analyse intermédiaire par un Data Safety Monitoring Board (DSMB) indépendant. C’est précisément ce qu’a fait Pfizer/BioNTech récemment avant d’annoncer ses résultats en début de semaine par voie de communiqué de presse. L’analyse des données de Moderna devrait porter sur au moins 53 cas confirmés, précise l’entreprise – contre 94 pour Pfizer/BioNTech.

Dans un article publié le 11 novembre dans le Financial Times, le directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses aux Etats-Unis, Anthony Fauci, affiche son optimisme quant aux résultats espérés dans la mesure où le vaccin de Moderna est « identique sous plusieurs aspects » à celui de Pfizer/BioNTech. Les deux utilisent une technologie innovante à base d’ARN messager. L’analyse des résultats intermédiaires de Moderna devrait intervenir, selon lui, « dans les prochains jours voire la semaine à venir ». L’optimisme est de mise, mais l’efficacité réelle du candidat vaccin ne pourra être jugée que sur la base des résultats finaux de l’essai clinique de phase 3, aussi bien chez Pfizer/BioNTech que chez Moderna.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Variants : la course technologique est lancée pour adapter les vaccins

Variants : la course technologique est lancée pour adapter les vaccins

Face à la progression des variants, plusieurs vaccins connaissent une baisse d'efficacité. C'est particulièrement le cas[…]

03/03/2021 | Traitements et vaccins
« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Surveillance des variants : Malgré les annonces, le séquençage français est toujours à la traîne

Surveillance des variants : Malgré les annonces, le séquençage français est toujours à la traîne

Derrière un plateau trompeur, le variant anglais croît et va bientôt faire exploser les hospitalisations, estime une étude de l'Inserm

Derrière un plateau trompeur, le variant anglais croît et va bientôt faire exploser les hospitalisations, estime une étude de l'Inserm

Plus d'articles