Nous suivre Industrie Techno

Dossiers

Dossier Accident nucléaire de Fukushima : les aspects technologiques

Accident nucléaire de Fukushima : les aspects technologiques

Le 11 mars 2011, un séisme dévastateur était à l’origine d’une catastrophe nucléaire majeure sur la centrale nucléaire de Fukushima Daïchi. 5 ans après, il est toujours extrêmement difficile d’approcher la centrale. Les ingénieurs de TEPCO, assistés des spécialistes du nucléaire du monde entier, doivent rivaliser d’imagination pour stopper la contamination des sols et extraire les combustibles fondus des réacteurs.

Robotique, satellites, mur de glace… retrouvez dans notre dossier tous les aspects technologiques de l’accident nucléaire de Fukushima.

Funèbre anniversaire pour la centrale de Fukushima. Il y a cinq ans jour pour jour, la centrale de six réacteurs subissait de plein fouet les effets dévastateurs du séisme de magnitude 9 au large de l’Archipel, qui entraîne alors l’arrêt automatique de la réaction en chaîne des réacteurs en service. La température augmente  rapidement, entraînant l’ébullition, puis la fusion partielle de trois réacteurs. Un scénario catastrophe rendu possible en raison de la perte des alimentations électriques des systèmes de refroidissement de secours dû au Tsunami qui suit le séisme. Au fianl, la catastrophe entraîne le relâchement d’importantes quantités d’effluents radioactifs, nécessitant l’évacuation d’environ 127 000 personnes.  

En 2016, un mur de glace opérationnel

5 ans après, les réacteurs accidentés continuent d’être refroidis par des injections d’eau, dont une partie importante est rejetée dans la nature. 350 tonnes d’eau très contaminée sont aussi chaque jour pompées et traitées pour être recyclées ou stockées. Pour éviter la contamination de la nappe phréatique, un drainage a été mis en place pour en réduire le niveau sous les réacteurs. Depuis l’automne 2015, une paroi étanche côté mer permet en outre de prélever les eaux contaminées de la nappe en aval des réacteurs. Enfin un coffrage de 1400 mètres de long, le fameux « mur de glace » devrait être totalement opérationnel en 2016. L’idée est de construire un mur de glace tout autour des réacteurs pour empêcher les écoulements d’eau souterrains. Pour cela, ce « frigo » géant descendra jusqu’à 27 mètres de  profondeur, jusqu’à une couche géologique étanche. Pour l’instant, toutes les canalisations qui faisaient le lien entre les réacteurs et la mer ont été bétonnées, puis les opérations de gel du sol vont commencer fin mars.

Quant aux réacteurs 1, 2 et 3, les éléments fondus du cœur – le corium, mélange des éléments radiocatifs de fission et des éléments métalliques du cœur lui du réacteur lui-même – sont très  probablement au fond de l’enceinte de confinement en acier. Pour les extraire, il faudra utiliser des robots résistants à la très haute radioactivité ambiante.  

Suite à l’accident, le Japon a mis à l’arrêt l’ensemble de son parc nucléaire de 54 réacteurs. 4 réacteurs, Sandai et Takahama, ont redémarré, et quinze tranches devraient être remises en service d’ici 2030, tandis que la construction de trois nouveaux réacteurs se poursuit. En 2030, le Japon vise une production d’origine nucléaire de 20 à 22%.

Glacer l’eau et la terre pour stopper la contamination à Fukushima

Vidéo

Glacer l’eau et la terre pour stopper la contamination à Fukushima

1 500 mètres de long et 30 mètres de profondeur : un mur de glace aux dimensions gigantesques est en voie de construction à[…]

Tchernobyl et Fukushima sous le contrôle de huit satellites

Lu sur le web

Tchernobyl et Fukushima sous le contrôle de huit satellites

L'Ukraine et le Japon ont annoncé un programme de surveillance des alentours des sites accidentés de Tchernobyl et Fukushima. Huit[…]

Livre

Tchernobyl, 25 ans après... Fukushima. Quel avenir pour le nucléaire ?

[…]

Vidéo : Toshiba invente un robot pour le démantèlement de Fukushima

Vidéo

Vidéo : Toshiba invente un robot pour le démantèlement de Fukushima

Le robot, doté de trois bras robotisés, se chargera de retirer 566 barres de combustibles situées dans le réacteur[…]

Des centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis

Vidéo

Des centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis

Comment construire une centrale nucléaire au Japon qui soit invulnérable aux tsunamis ? Le MIT a la solution : la placer directement en[…]

Le nucléaire après Fukushima : l’avis de Dominique Louis, PDG d’Assystem

Exclusif

Le nucléaire après Fukushima : l’avis de Dominique Louis, PDG d’Assystem

Le PDG du principal ingénieriste du nucléaire français nous donne sa vision de l’après Fukushima. Remodelage du marché, mise en avant de la[…]

Fukushima : Tepco planche sur le retrait du combustible

Fukushima : Tepco planche sur le retrait du combustible

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) va opérer d'ici quelques jours le retrait des centaines de crayons de combustible stockés[…]

Fukushima : la robotique à la rescousse du Japon

Fukushima : la robotique à la rescousse du Japon

Depuis quelques jours, la situation au Japon ne cesse de se dégrader et a même été qualifiée de "très grave" par l’AIEA. Hélicoptères, canons à eau,[…]

Fukushima : Envoi de matériel de protection à usage unique

Fukushima : Envoi de matériel de protection à usage unique

Pour les hommes intervenant sur les différents sites nucléaires japonais, un des risques est désormais de manquer de matériels de radioprotection.[…]

Premières propositions post-Fukushima

Premières propositions post-Fukushima

Suite à l’accident nucléaire de Fukushima, EDF a présenté, jeudi 21 avril, à l’Autorité de Sûreté Nucléaire un programme d’actions qui vise à[…]

Le rapport sur l'avenir de la filière nucléaire française

Le rapport sur l'avenir de la filière nucléaire française

La filière française de l'énergie nucléaire constitue une réussite industrielle exemplaire. Mais profitera-t-elle du développement prometteur du[…]

Le Japon à l'assaut de l'éolien

Le Japon à l'assaut de l'éolien

La première éolienne d’un important parc éolien flottant au large de Fukushima dont la construction était[…]

Nouvelles fuites d’eau radioactives à Fukushima

Nouvelles fuites d’eau radioactives à Fukushima

Une fuite d’eau radioactive a été détectée dimanche 22 février à la centrale nucléaire de[…]

Démantèlement de Fukushima : des technologies françaises pour extraire le combustible fondu

Démantèlement de Fukushima : des technologies françaises pour extraire le combustible fondu

Le démantèlement de Fukushima nécessitera d’évacuer le combustible fondu du cœur du réacteur. Pour[…]

Les énergies post Fukushima

Quelles énergies pour demain ? La question se pose avec une acuité nouvelle dans le contexte post-Fukushima. De quoi mettre en ébullition la revue de[…]

01/10/2011 | LE KIOSQUEPresse

Les chercheurs au chevet de Fukushima

La plus influente des revues scientifiques consacre, sur son site Internet, un fil d'actualités continu à la situation japonaise. Loin d'être[…]

01/06/2011 | LE KIOSQUEWeb
Fukushima : Comment Areva va décontaminer l'eau

IT, L'enquête continue

Fukushima : Comment Areva va décontaminer l'eau

Alors que Tepco cherche à mettre en place un système de refroidissement sur le réacteur numéro 1 à Fukushima, l’électricien japonais doit en parallèle[…]

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies