Nous suivre Industrie Techno

A Toulouse, 5 technologies spatiales de start-up issues de Booster Nova

A Toulouse, 5 technologies spatiales de start-up issues de Booster Nova

Le drone de Sunbirds issu de Booster Nova.

Deux ans après son démarrage, le dispositif Booster Nova piloté par le pôle de compétitivité Aerospace Valley affiche 17 projets innovants. Son ambition : accélérer l'innovation à la croisée du spatial et du numérique. Focus sur quelques technologies de start-up. 

Le pôle de compétitivité Aerospace Valley vient de présenter un premier bilan positif de son dispositif interrégional (Bordeaux, Toulouse, Montpellier) Booster Nova. L’objectif de ce dispositif, retenu par l’initiative lancée en 2015 par le CoSpace (Comité de concertation Etat-Industrie dans le domaine du spatial) auprès des pôles de compétitivité français, est d’accélérer des start-up et projets disruptifs à partir de technologies ou données spatiales. « L'idée est de favoriser les synergies entre le spatial, le numérique et l'internet des objets », précise Philippe Lattes, en charge du secteur spatial au pôle Aerospace Valley.

Résultat : 17 start-up ont été créées en deux ans, dont 11 ont obtenu des financements, pour une enveloppe globale de 2,6 millions d’euros. Plusieurs d'entre elles ont été mises à l'honneur à l'occasion d'une soirée d'anniversaire, le 19 décembre, à La Cantine d'Aubuisson, à Toulouse.

Deux projets d’ingénieurs du Cnes

Parmi les innovations mises à l’honneur, deux projets portés par des ingénieurs du Cnes : Proessa Sport et Snap Planet. Proessa Sport développe des applications à destination des cyclistes qui s’appuient sur les signaux GNSS et le suivi physiologique des spationautes pendant leurs entraînements (brevet du Cnes). Une première application cible les cyclistes avertis pour leur permettre d’évaluer leurs performances et de se positionner au sein de leur communauté.

De son côté, Snap Planet vise à rendre les images spatiales accessibles à tous, via une application de type réseau social. Les données d’observation de la terre sont de plus en plus nombreuses, notamment grâce au programme Copernicus, mais leur accès est encore limité pour les citoyens. L'idée est de combiner les données publiques et commerciales avec les avantages d’un réseau social pour tous.

La localisation dans les environnements confinés

Syntony, une spinoff du Groupe Silicom, créée en 2015, à mis au point une solution qui permet d’augmenter la précision de localisation pour les zones confinées où les signaux des satellites ne sont pas accessibles (stations de métros, tunnels, parkings souterrains...). L’entreprise s’est basée sur une technologie initialement développée pour répondre à une commande du Cnes, portant sur le développement d'un simulateur de constellation de satellites de localisation capable de tester au sol les récepteurs destinés à être embarqués sur satellite. Succès immédiat : le métro de Stockholm a été le premier à s'équiper. D'autres métros dans le monde sont déjà sur les rangs.

Un drone solaire pour les grands espaces

La start-up toulousaine Sunbirds, créée en août 2015 par 3 ingénieurs issus d'Airbus et de Thales, a mis au point un drone fonctionnant à l'énergie solaire destiné aux marchés professionnels de l'observation des grands espaces. Les applications sont très diverses : agriculture de précision, surveillance d’ouvrage d’art et d’infrastructures, missions de protection de la faune et de la flore… Son drone SB4-Phoenix offre une autonomie minimale de 8 heures grâce aux capteurs solaires haute-performance incrustés dans la voilure fixe de l’appareil, une technologie mise au point en partenariat avec le laboratoire d'innovation pour les technologies des énergies nouvelles du CEA Tech.

L'impression 3D pour le spatial et l'aéronautique

Initialement utilisé dans la conception de structures sandwiches pour le spatial, le procédé mis au point par la société Opt'Alm, repose sur une technologie d'impression 3D de type LMD (Laser Metal Deposit). L'objectif est d'intégrer très tôt dans les phases d'ingénierie toutes les fonctions à assurer et les contraintes de fabrication pour des architectures particulièrement adaptées à des contraintes thermiques. « Les structures peuvent être réalisées en monobloc métallique ou en multimatériaux », précise Alain Toufine, président d'Opt'Alm.

Le fait de supprimer tous les collages augmente les performances thermiques, mais aussi mécaniques des structures. Plusieurs brevets ont été déposés. Créée début 2015, la start-up a levé des fonds auprès de auprès de Rossi Aero, un sous-traitant aéronautique de la région toulousaine. Un partenariat qui va lui permettre d’installer début 2018 une première machine dans un environnement industriel, sur le site de Rossi Aero, à Saint-Caprais (Haute-Garonne).

Les partenaires de Booster Nova

Le consortium Booster Nova mobilise 15 grands partenaires d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine : les pôles de compétitivité Aerospace Valley, Agri Sud Ouest Innovation, Pôle Eau, Derbi, mais aussi de grands acteurs majeurs du numérique, dont le cluster Digital Aquitaine, les écosystèmes French Tech Toulouse, French Tech Montpellier et French Tech Bordeaux et les deux sociétés Atos et Sigfox. 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Tout savoir sur la propulsion spatiale électrique

Avis d'expert

Tout savoir sur la propulsion spatiale électrique

Enjeu majeur pour le spatial, la consommation de carburant est souvent un frein aux missions. Remplacer les moteurs chimiques par des propulseurs[…]

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Le Cnes et le CNRS main dans la main pour gagner de nouveaux marchés

Le Cnes et le CNRS main dans la main pour gagner de nouveaux marchés

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles