Nous suivre Industrie Techno

A Tokyo, le robot modèle est français

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
A Tokyo, le robot modèle est français

Nao, le petit robot humanoïde fraçais qui s'impose dans les labos nippons.

Plus rien n’arrête le petit robot français Nao. Du haut de ses 58 centimètres, voilà que le petit bonhomme à trois doigts s’impose dans LE pays de la robotique : le Japon. L’université de Tokyo vient en effet d’en commander 30 pour s’en servir de modèle d’étude dans ses laboratoires.

Après avoir remplacé le chien Aibo de Sony sur les minis terrains de foot de la coupe du monde de robots, Nao (le robot de la société française Aldebaran Robotics) prend possession des laboratoires tokyoïtes.

L’université de la capitale nipponne a en effet annoncé qu’elle se portait acquéreuse de 30 Nao pour mener à bien ses expérimentations. Les petits humanoïdes seront répartis dans plusieurs laboratoires pour les études des mouvements et de la communication entre les hommes et les robots, des travaux basés sur le développement d’applications pour Nao. C'est-à-dire de programmes utilisant les fonctionnalités du robot (vision, voix, reconnaissance vocale, mouvements, sensibilité au toucher).

 

              


Le programme de partenariats éducatifs d'Aldebaran Robotics encourage les universités à adopter Nao comme outil pédagogique pour leurs étudiants.

Pourquoi ce choix fait par l’une des plus prestigieuses universités du pays des robots ? Une question de rapport qualité/prix selon le PDG de la société françaises. Nao n’a peut-être pas les capacités des robots nippons les plus avancés, mais il est vendu à un prix raisonnable (12 000 euros l’unité). D’autant que le programme éducatif proposé par Aldebaran Robotics offre des tarifs préférentiels aux établissements universitaires présentant des projets pédagogiques intéressants. L’université de Tokyo a ainsi obtenu les robots français à moins de 10 000 euros pièce.

Charles Foucault.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Avec la plate-forme ctrlX Automation, constituée de nouvelles briques matérielles et logicielles, Bosch Rexroth renouvelle ses[…]

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

« Les technologies numériques deviendront encore plus importantes pour l'industrie », pointe Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA

« Les technologies numériques deviendront encore plus importantes pour l'industrie », pointe Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA

Les difficiles débuts des 20 robots chinois censés aider la France à atteindre les 700 000 tests virologiques hebdomadaires

Les difficiles débuts des 20 robots chinois censés aider la France à atteindre les 700 000 tests virologiques hebdomadaires

Plus d'articles