Nous suivre Industrie Techno

A quoi sert le plus puissant ordinateur ?

Philippe Beaufils

L'Earth Simulator, le plus puissant calculateur actuel réalise également des calculs pour des projets technologiques.


L'"Asian Technology Information Program" (ATIP) vient de publier un rapport sur l'utilisation actuelle du supercalculateur Earth Simulator (voir également le n°IT 841) et notre information antérieure.

Avec ses 44 000 milliards d'opérations par seconde, ce supercalculateur est le plus puissant au monde.

Initialement prévu pour simuler les grands mouvements climatiques et géologiques terrestres (d'ou son nom), le calculateur a été ouvert depuis juillet 2002 à des projets extérieurs aux trois organisations fondatrices de Earth Simulator : JAMSTEC (Japan Marine Science and Technology Center- océanographie), NASDA (National Aerospace Developement Agency- espace) et JAERI (Japan Atomic Energy Research Institute- nucléaire).

Le rapport met en exergue le rôle central du JAMSTEC qui a pris l'ascendant sur les deux organisations co-fondatrices du projet.

Parmi les différents projets retenus pour profiter de la puissance de calcul, le rapport dénombre :
- 15 projets de simulation en océanographie et sciences atmosphériques (30-35% du temps de calcul)
- 8 projets de simulation de la structure interne de la Terre (15-20% du temps de calcul)
- 3 projets en informatique fondamentale (10% du temps de calcul)
- 2 projets sur les technologies du futur (15% du temps de calcul). 

Plus particulièrement, un projet de simulation a grande échelle sur les nanotubes de carbone a été retenu. 

Enfin, entre 20 et 30% du temps de simulation est soumis à la discrétion du président du projet, le Dr Sato, directeur général du JAMSTEC. Source : Ambassade de France au Japon 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles