Nous suivre Industrie Techno

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

MIA, la navette autonome Navya, circule à Lyon sur route ouverte.

© SO DUPONTRENOUX

Depuis le début du mois de mars, une navette autonome effectue un parcours de 2,4 km entre la gare ZI Meyzieu et la zone d'activité des Gaulnes, à Lyon. Initié par Eiffage Energie Systèmes, elle évite aux employés d'utiliser leur véhicule personnel pour se rendre au travail.

Afin d’éviter à ses employés d’utiliser leurs véhicules, Eiffage Energie Systèmes a fait appel au savoir-faire de Navya dans le domaine de l’automobile autonome. Depuis le début du mois de mars, la navette Mia circule sur un parcours de 2,4 km à l’est de Lyon (Rhône), entre les communes de Jonage et Meyzieu. Elle effectue des rondes toutes les 20 minutes entre la gare de Meyzieu et les entreprises de la zone d’activités des Gaulnes. Outre le groupe Eiffage, ce projet de deux ans rassemble l’opérateur Berthelet, la Métropole de Lyon, ainsi que la société d’aménagement urbain SERL et syndicat mixte des transports (Sytral).

Mia est la deuxième navette déployée sur Lyon. Contrairement à sa prédécesseur en service dans le quartier de la Confluence, la nouvelle navette roule à 17km/h sur route ouverte avec feu, passage piéton, rond-point et croisement. Dans un premier temps, un agent de bord sera présent pour répondre aux usagers – 130 individus testent actuellement la navette - et superviser le véhicule. A terme, l'assistance sera effectuée par un système de supervision à distance.

Une navette connectée à son environnement

Le parcours est défini dans le système de navigation. « Deux caméras analysent l'environnement et détectent les potentiels obstacles, six lidars reconstituent en permanence l'environnement de la navette en 3 dimensions et le compare à l'environnement enregistré dans sa mémoire » nous expliquent les experts d'Eiffage. « Toute différence significative entre le relevé et la référence présente sur le chemin de la navette est perçue comme un obstacle. Les systèmes de détection des caméras et des lidars fonctionnent conjointement et permettent à la navette de décider finement quand elle doit ralentir et s'arrêter. »

Et pour s'intégrer dans la circulation, Eiffage l'a également connectée à son environnement, grâce au système de communication « V2X » déjà éprouvé sur Lyon. « Un boîtier embarqué dans la navette émet en permanence un signal » nous expliquent les experts d'Eiffage. « Lorsque la navette approche d'un feu, des détecteurs réagissent à ce signal et font commuter les feux suivants. De cette manière, les autres usagers de la route sont à l'arrêt lorsque la navette passe. » Les experts précisent d'ailleurs que la régulation de la circulation est « une aide pour la navette et non une condition sine qua none à son fonctionnement ».

Une station de recharge est en cours de développement et sera mise en place dans les mois à venir. Cette ombrière photovoltaïque réalisée par Eiffage Energie Systèmes permettra de recharger la navette – qui dispose de 8h d'autonomie - grâce à de l'énergie renouvelable.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Pas encore en vacances ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à garder néanmoins le sourire.[…]

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Plus d'articles