Nous suivre Industrie Techno

A l'Achema la chimie dévoile son nouveau visage

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Les grands sites unitaires deviennent des parcs industriels chimiques multi-intervenants. Les microréacteurs et micro-unités se posent en outil industriel à part entière. Deux faits marquants de l'Achema le grand rendez-vous triennal d

Les chiffres de fréquentation du salon mondial de la chimie et de ses équipements font penser à une stagnation de la chimie. En fait le secteur est en mutation. Les grands sites unitaires deviennent des parcs industriels chimiques multi-intervenants. Les microréacteurs et micro-unités se posent en outil industriel à part entière

1. Le développement des parcs industriels

A part Basf qui vante son concept de 'Verbund' avec un site de production très intégré (et qui exporte le concept notamment en Asie), toutes les autres sociétés chimiques, par suite de restructurations voient leurs sites se recomposer.

 Là où il y avait un seul exploitant, un site compte maintenant cinq, dix, vingt sociétés différentes. Physiquement elles restent la plupart du temps dépendantes : fournitures d'électricité, de vapeur, d'air comprimé, de gaz et autres produits de base directement par tuyaux, sécurité, élimination des déchets sont bien souvent communes au sein d'un prestataire. Des prestations d'ingénierie, de recherche sont également proposées.

C'est ainsi que Bayer ouvre ses quatre sites allemands à des investisseurs externes qui pourront partager des ressources dans l'idée de faire économiser aux arrivants tous ces frais 'annexes' et d'être très rapidement productifs. Bayer a ainsi créé Bayer Industry Services (propriétaire et exploitant de ces parcs industriels), aux côtés de Bayer Technology Services et Bayer Business Services qui offrent d'autres prestations.

 InfraServ issu de Höchst en 1998 (sur le site de Höchst qui compte 80 sociétés) est dans la même logique : le site de Knapsack (près de Cologne) devient un parc avec huit sociétés plus l'exploitant du parc InfraServ. Idem à Walsrode entre Hambourg et Hanovre, à Bitterfeld et à Leuna (ex RDA). Ceci n'est pas sans poser des questions notamment en matière de sécurité et d'application de la directive Seveso 2.

L'éclosion de ces parcs favorise les sociétés d'ingénierie et la construction ultra rapide d'unités de production. C'est ainsi que NNE société danoise a livré fin 2002 à Novo Nordisk une usine clé en main de 14 000 m2 terminée en dix huit mois!. NNE annonce son prochain défi, une réalisation en 12 mois entre la décision de construction et la mise en service. De telles opérations sont en rupture par rapport aux pratiques courantes. La construction est modulaire, avec des sous ensembles réalisés par des soustraitants et un chantier qui s'apparente à une chaine de montage.

2. L'industrialisation des microréacteurs

Côté production, cette année est marquée par l'industrialisation réelle du concept de microréacteurs et de microingénierie. Pour preuve, l'IMM Institut für Mikrotechnik Mainz, pionnier du secteur était présent dans le hall ingénierie ! L'Institut a maintenant sur catalogue toute une gamme de microappareils (mélangeurs, contacteurs et réacteurs, micro-usines) et déclare un chiffre d'affaires de 400 000 Euros pour 2002.

 Ehrfeld Mikrotechnik présentait pour la première fois son concept de micro-usine modulaire. Chaque opération est réalisée dans un 'cube' standard. Les cubes sont juxtaposés sur une platine métallique (avec joint entre chaque) et serrés mécaniquement. L'étanchéité est immédiate et parfaite; la modularité autorise une reconfiguration rapide. Le tout est piloté par ordinateur comme une unité chimique ordinaire.

Dans le même esprit de modularité six instituts Fraunhofer au travers du projet Famos ont développé des modules hexagonaux assemblables sur une plaque, plutôt dans un but de recherche développement. Pour ces systèmes modulaires, l'acier est généralement utilisé mais tous les matériaux sont utilisables. MGT Mikroglass Technik s'est spécialisé dans les microréacteurs en verre.

D'ores et déjà de grandes sociétés comme Merck, Basf, DuPont utilisent ces microréacteurs en production. Et ce n'est pas parcequ'ils sont petits que leur production est petite. De telles unités peuvent avoir un débit unitaire de 8 kg/h soit 60 kt/an! Avec d'énormes avantages : un risque d'exploitation réduit à néant puisque très peu de matière est engagée à chaque instant et que les réactions sont parfaitement maitrisées : un emballement et un passage en régime explosif est impossible.

 D'ailleurs des ingénieristes comme Lurgi et UOP travaillent sur le sujet. Tous les types de réactions sont possibles, y compris l'électrochimie et la photochimie. En terme de rapidité de construction, les méthodes de prototypage rapide dont utilisables. En collaboration avec CPC Cellular Process Chemistry, Clariant a réalisé un pilote de production de pigments organiques en continu.

Pour ceux qui craignent que les produits de réaction bouchent les microcanaux, Synthesechemie GmbH a conçu un dispositif original: les réactifs sont amenés séparément sous haute pression (4000 bar) dans une chambre de réaction. Les jets de produits entrent en contact frontal (1 km/s) et les produits de réaction s'évacuent sous forme de brouillard. Il est possible de synthétiser des poudres microniques ou des microémulsions. Là encore les débits sont importants 50 L/h pour des essais et jusqu'à 500 L/h.

Christian Guyard

Sites des entreprises citées
- NNE : www.nne.dk
- Bayer Industry Services : www.bayertechnology.com
- InfraServ Höchst Industriepark : www.infraserv.com
- Industriepark Walsrode : www.industriepark-walsrode.de
- IMM : www.imm-mainz.de
- Ehrfeld Mikrotechnik :  www.ehrfeld.com
- MGT : www.mikroglass.de
-  Fraunhofer FAMOS :  www.microreaction-technology.info
- Fraunhofer ICT : www.ict.fhg.de
- CPC : www.cpc-net.com
-  Clariant :  www.clariant.com
- Synthesechemie : www.synthesechemie.de

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles