Nous suivre Industrie Techno

A Davos, le PDG de Total plaide pour la politique de la feuille blanche

A Davos, le PDG de Total plaide pour la politique de la feuille blanche

© T. Gogny/IT

Le constat est cruel, mais il ne manque pas d’acuité.... Christophe de Margerie, PDG du groupe Total, a créé l’événement en laissant tomber dès l’ouverture du Forum économique mondial, qui se tient jusqu’au 25 janvier à Davos, ces quelques mots : « l'Europe devrait être reconsidérée comme un pays émergent » plutôt que « comme une économie avancée au même titre que les Etats-Unis ou le Japon ». Puis, plus précis : « Franchement, nous avons besoin d'un nouveau départ. Arrêtons de penser que nous pouvons redémarrer à partir de choses qui ne peuvent plus être sources de développement ou de croissance pour nos pays ». Crime de lèse-vieux-continent ?  Jugement à l’emporte-pièce ? Propos outranciers ? On aurait tort de s’arrêter à la forme, et de balayer trop vite l’analyse du patron du numéro 1 du CAC 40. Car au fond, que dit Christophe de Margerie ? Que croire en notre suprématie est un obstacle. Que nous devons innover et nous réinventer pour relancer l’économie de nos pays. Que nous ferions bien de réhabiliter l’usage des feuilles blanches, pour faire émerger des idées vraiment neuves, en oubliant un peu l’existant. Or lorsqu’il parle d’innovation, et des difficultés que peut rencontrer une entité structurée, de taille respectable et ayant été couronnée par le succès, pour ne pas perdre en créativité et en agilité, le dirigeant du pétrolier aux 97000 collaborateurs mérite d’être écouté. De fait, l’un des écueils qui menace tout innovateur est bel et bien de rester prisonnier de schémas anciens, de façons de fonctionner éprouvées, d’infrastructures disponibles. Du reste, s’il s’est distingué de ses pairs présents à Davos par le franc-parler qu’il se plaît à cultiver, le patron du géant pétrolier ne s’est en revanche guère démarqué par la teneur de ses propos. Economistes, politiques et dirigeants du monde économique plaident en effet en chœur pour oser des remises en cause radicales d’une part et pour mettre l’accent sur la technologie et l’innovation d’autre part. Oserons-nous passer des paroles aux actes ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Recyclage chimique, hyperloop, photovoltaïque… les meilleures innovations de la semaine

Recyclage chimique, hyperloop, photovoltaïque… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez plébiscité[…]

Selon l’AIE, le captage de CO2 est indispensable pour décarboner l’industrie mais reste trop cher

Selon l’AIE, le captage de CO2 est indispensable pour décarboner l’industrie mais reste trop cher

Vasco 2 valide la culture de microalgues à partir des fumées industrielles de Fos-sur-Mer

Vasco 2 valide la culture de microalgues à partir des fumées industrielles de Fos-sur-Mer

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Plus d'articles