Nous suivre Industrie Techno

A chaque gaz son analyseur

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Paris, 3-5 février. La 17ème édition du salon de l’Analyse Industrielle a été l’occasion de découvrir les évolutions en matière d’analyse d’émissions gazeuses. Coup d'oeil sur les nouvea

Pétrochimie, chimie, eau, agroalimentaire, environnement, plasturgie… aucun process industriel n’échappe aux analyses. Que celles-ci soient réalisées en laboratoire, sur site ou directement sur les lignes de production. Elles permettent d’améliorer la qualité de production mais servent aussi à vérifier la nature et le niveau des effluents rejetés afin d'éviter toute pollution de l'air ou de l'eau. Elles sont donc indispensables pour assurer la protection des opérateurs, du site de production et de l’environnement.

Le salon de l’Analyse Industrielle a donné l’occasion aux fabricants d’analyseurs de présenter les évolutions de leur gamme d’équipement d’analyse. Petite sélection de nouveautés.

1. La division Rosemount Analytical d’Emerson exposait la dernière évolution du transmetteur d’oxygène in situ Hart Oxymitter 4000. L’Oxymitter se compose d’une sonde de mesure à cellule zircone insérée directement dans le conduit de fumées dont la boîte de jonction étanche abrite toute l’électronique nécessaire pour réaliser la mesure.
Ce transmetteur dédié au contrôle de l’oxygène dans les gaz de combustion se veut désormais modulaire. L’électronique peut être déportée. L’interface locale peut également recevoir afficheur et un clavier qui autorise directement l’accès aux informations de diagnostic. Les diagnostics de service et les étalonnages peuvent être réalisés à distance mais également localement depuis le clavier du transmetteur qui peut être doté en option de touches infrarouges.
http://www.emersonprocess.com/raihome/gas/


2. Le système FGA II est le dernier né des systèmes d’analyse en continu de la division Combustion et Environnement de Land Instruments. Il peut mesurer jusqu’à six gaz en simultané (O2, CO, NO, NO2, SO2 et CO2) et ses deux cellules NO et NO2 permettent de mesurer réellement les NOx et ne se contentent pas seulement de les calculer. Avec ce système il n’est plus nécessaire d’utiliser des lignes de prélèvements chauffés. Les gaz sont désormais filtrés et refroidis au niveau de la sonde. Ce qui permet de réduire les coûts d’installation et d’améliorer la fiabilité de l’ensemble.
http://www.land.fr/comb/products/fgaii.html#Francais


3. Environnement SA propose un système compact d’analyse des émissions industrielles pour la mesure des NO, NO2, NOx, CO, CO2, SO2 et O2. Le CLIR met en œuvre des principes de mesure permettant de réaliser les analyses selon les procédures réglementaires. Les oxydes d’azotes sont mesurés chimiluminescence, les CO et CO2 par absorption IR et l’oxygène par une technique paramagnétique. En version transportable ou fixe, le CLIR a été conçu pour réaliser des campagnes de mesure ponctuelles ou en continu.
http://www.environnement-sa.fr/index2.html


4. GE Panametrics a présente l’analyseur Sola II conçu par le constructeur américain Thermo Onique pour la mesure de souffre dans l’essence, le gazole, le fioul ou le kérosène.. Cet équipement affiche une sensibilité comprise entre 0 et 10 ppm et de 0 à 90 000 ppm. Il est équipé d’un détecteur à fluorescence UV pulsé qui assure aux lampes une durée de vie supérieure à deux ans. Il est doté d’un pyroliseur fonctionnant à l’air ambiant et non à l’oxygène pur comme la plupart des instruments du marché. Ce qui réduit les coûts de fonctionnement et limite les risques.
Cet analyseur dispose d’un système à vanne qui injecte précisément et en continu l’échantillon à analyser dans l’appareil. Doté de deux voix de mesure, il peut être utilisé en cours de production pour des contrôles qualité. Il affiche une répétabilité de +/-1% de la pleine échelle pour 8 heures de fonctionnement et un temps de réponse de 3 minutes pour l’analyse d’essence et de 4,5 minutes pour le gazole.
http://www.panametrics.fr/index.html


4. Le granulomètre Insitec L de Malvern peut être employé comme système de mesure en ligne lorsque les suspensions liquides sont diluées. Il mesure au moyen d’une cellule haute pression (pression d’exploitation 10 bars maxi) les distributions de taille et les concentrations des particules dans les émulsions d’huile et d’eau qui caractérisent les effluents des plates-formes pétrolières.
http://www.malvern.co.uk/malvern/prw_malvern.nsf/vwa_docref/Process
_Insitec_InsitecL_PP


5. La barrière de détection Polytron Pulsar est la dernière née de la gamme des détecteurs d’hydrocarbures de Dräger. Par l’émission d’un faisceau de rayonnement infrarouge, il détecte tout gaz pénétrant dans la trajectoire du faisceau sur une distance de 4 à 200 mètres. La présence de pluie, de neige ou de poussière sur les lentilles n’induit pas d’erreur car ces éléments ne sont pas absorbées par la longueur d’onde optique utilisée. Les optiques sont chauffées pour supprimer l’influence de la neige et de la glace.
http://www.draeger.com/ST/internet/FR/fr/Products/Detection/Stationary
/Flamable/OpenPath/PolytronPulsar/pd_polytron_pulsar.jsp


6. Le détecteur TT63ES d’Icare Otus Supervision contrôle en continu la concentration d’Hydrogène sulfuré dans l’air. C’est un capteur de type semi-conducteur à couche extra mince. Le principe de détection est basé sur la variation de résistance d’un semiconducteur en oxyde d’étain. Les gaz inflammables réagissent à l’oxygène absorbé à la surface du semiconducteur.
http://www.icarenet.com/telecapteurs/telecapteurs.htm#TT61


7. Chromatotec a annoncé la commercialisation d’un analyseur avec détection par photo ionisation. Portable ou fixe, le Chroma PID répond aux applications d’analyse de gaz tels que l’H2S, le butadiène, le benzène, etc. Cet instrument présente l’avantage de contrôler et de corriger en continu la dérive d’intensité et le nettoyage de la lampe effectue automatiquement.
http://www.chromatosud.com/French/index.htm


8. Le GX-2001 de RKI commercialisé par ADS est un détecteur de gaz portatif compact (72x56x27 mm) de 170 grammes. Il est capable de relever la présence de quatre gaz (O2, gaz inflammables, CO et H2S). Il est équipé de trois modes d’alarme (optique, acoustique et vibreur) afin de signaler des concentrations de gaz supérieures aux concentrations autorisées.
http://www.hqdistribution.com/RKI/(fr)RKI.htm

Youssef Belgnaoui

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles