Nous suivre Industrie Techno

9. Micro-Usinage Le laser femtoseconde sort du labo

Thierry Mahé

Sujets relatifs :

Novalase, une start-up bordelaise de six personnes, amène le laser femtoseconde dans l'industrie.

Le laser femtoseconde est nommé ainsi en raison de sa capacité à délivrer des trains d'impulsion de l'ordre de quelques centaines de femtosecondes (1 fs est égal à 10-15 s). À énergie équivalente (par rapport aux technologies Yag ou Excimère), la puissance d'impact est donc surmultipliée, et autorise l'enlèvement de matière avec une précision inouïe.

Le laser d'usinage et de gravure qu'a réalisé la PME bordelaise atteint ainsi une précision de l'ordre du micron. L'impulsion est de si courte durée qu'elle pulvérise la matière sans la chauffer, donc sans destruction du milieu, ni projection. Ce qui inaugure l'usinage laser de matériaux jusque-là "interdits", comme le carbure de silicium ou le verre.

Pour la microchirurgie

La technologie - unique en France, et très marginale encore dans le monde - sera présentée en "première" dans sa version industrielle au salon Industries 2004. Le spectre des applications est immense, de la microchirurgie à la microfluidique, ou encore l'analyse de phénomènes très fugitifs.

Ce système est une retombée directe des travaux de la Pala (Plate-forme d'applications laser en Aquitaine), animée par François Salin de l'université Bordeaux I. Mais, entre un appareillage de laboratoire et le "cube" d'aujourd'hui (140 x 90 x 180 cm), le travail d'intégration et de fiabilisation est immense. La forêt de lentilles qui composent un banc optique de laboratoire est aujourd'hui solidaire d'une platine compacte. Et la cascade de laser (pompage, oscillation et amplification) s'est trouvée simplifiée par l'usage de diodes lasers. La machine est en fait une machine-outil 3 axes qui dispose d'un système de positionnement X-Y, fourni par Microcontrôle, société française dont Patrick Chabassier, le PDG de Novalase, est issu. Le balayage s'effectue ensuite via des miroirs scanners. Le laser de Novalase sera commercialisé à raison d'une dizaine d'exemplaires par an.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0856

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies