Nous suivre Industrie Techno

9. LES MINES DE PARIS / Dassault Systèmes La conception innovante enfin formalisée

Jean-François Prevéraud

Sujets relatifs :

L'ancien doctorant confie à son ex-laboratoire des travaux de recherche fondamentale autour d'une théorie unifiée de la conception. Objectif : innover dans les logiciels d'aide à la conception innovante.

Concevoir des produits "innovants". Voilà actuellement le leitmotiv des industriels. Mais qu'est-ce au juste que l'innovation ? Et la conception ? Les éditeurs de logiciels de CAO pourraient se poser la question, eux qui, dans leurs logiciels de conception assistée par ordinateur, ont plus mis l'accent sur la représentation géométrique que sur l'aide à la conception.

Armand Hatchuel, chercheur et professeur à l'École des mines de Paris, essaie de répondre à ces questions fondamentales depuis une dizaine d'années. Ses recherches ont débouché sur une théorie unifiée de la conception. La théorie C-K. Elle matérialise le cheminement possible du raisonnement d'un concepteur entre l'espace des concepts et celui des connaissances autour d'un problème donné.

Une critique constructive

« J'ai eu parmi mes doctorants Pascal Daloz, alors qu'il préparait une thèse sur la R&D et le marketing dans les entreprises innovantes. Lorsqu'il a pris la responsabilité d'une partie de la R&D chez Dassault Systèmes, il s'est naturellement tourné vers nous pour aider son entreprise dans le domaine des outils d'aide à la conception innovante », explique Armand Hatchuel.

En effet, depuis son investissement dans Invention Machine, en 2000, Dassault Systèmes propose dans son environnement Catia des outils d'aide à la conception innovante de cette société, basés sur la méthode Triz. Mais ceux-ci sont encore embryonnaires.

Un contrat de financement de recherche de plus de 60 000 euros sur un an a donc été mis en place. Il a débouché sur la critique constructive des produits d'Invention Machine à la lumière de la théorie C-K.

« Mais, attention, nous ne sommes pas des consultants en innovation livrant des produits finis. Nous sommes des chercheurs travaillant sur la formalisation de la démarche de conception innovante. Notre compétence s'arrête là », souligne Armand Hatchuel. Autrement dit, c'est à Dassault Systèmes, et aux industriels avec lesquels travaille le laboratoire, d'intégrer cette démarche dans leurs propres processus.

Ce sera un travail de longue haleine. Mais il permettra à Dassault Systèmes de proposer une réelle innovation dans les outils d'aide à la conception. En ce sens, l'éditeur se retrouve confronté à la même problématique que celle de ses clients : concevoir des produits innovants.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0852

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies