Nous suivre Industrie Techno

650 gigaFlops pour une puce à 50 coeurs

Ridha Loukil
650 gigaFlops pour une puce à 50 coeurs

Le processeur Knight Corner à 50 coeurs d'Intel

Intel dévoile un processeur de calcul parallèle à 50 cœurs aussi facile à programmer qu’un processeur générique traditionnel.

Le calcul intensif va voir sa puissance exploser dans les années à venir. Le processeur de calcul parallèle au nom de code Knight Corner, qui vient d’être présenté par Intel, en est l’illustration. Première implémentation de l’architecture MIC (Many Integrated Cores) du géant californien, il affiche une puissance de traitement de 650 gigaFlops. Elle réunit 50 cœurs gravés avec une finesse de 22 nm.

Ce processeur ne vise pas à remplacer le processeur générique Xeon d’Intel au cœur aujourd’hui d’un grand nombre de supercalculateurs en service. Il vise plutôt à l’épauler en jouant le rôle d’accélérateur de calcul à l’instar des processeurs graphiques NVidia, ATI ou Cell. Mais contrairement à ces derniers, il offrirait selon Intel l’avantage d’être aussi facile à programmer que les processeurs génériques à architecture X86 comme le Xeon.

Intel a commencé à livrer des échantillons de cette puce à des développeurs et chercheurs partenaires sur le thème du calcul parallèle.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

La jeune pousse Fashion Data, fondée en 2019, a remporté les Trophées de l’innovation dans la catégorie start-up,[…]

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Pour bien commencer la semaine, le point sur l’immunité face au Covid-19

Pour bien commencer la semaine, le point sur l’immunité face au Covid-19

Plus d'articles