Nous suivre Industrie Techno

65 Meuros pour lancer la recherche européenne en matière de sécurité

Industrie et Technologies
La Commission européenne veut lancer à la fin de cette année une phase pilote pour la recherche sur la sécurité dotée d’un budget de 65 millions d’euros. Objectif : décloisonner les R&D civiles et militaires.

Un groupe de personnalités choisies de la sphère industrielle,gouvernementale et académique s'est réuni le 7 octobre à Bruxelles en vue de définir un plan européen pour la recherche en matière de sécurité et pour piloter l'élaboration d'un programme de recherche d'ici 2006.

«L'Europe paye très cher la séparation artificielle, et exclusivement européenne, entre la recherche civile et militaire », a déclaré à cette occasion Philippe Busquin, commissaire européen à la recherche. 'Les menaces nouvelles et plus complexes qui pèsent sur la sécurité, […]  exigent que nous adoptions une approche plus structurée et plus européenne concernant la recherche en la matière. Nous devrions pouvoir stimuler la coopération entre les secteurs traditionnellement distincts de la recherche civile et militaire' a-t-il précisé.

Comme suite à sa communication de mars 2003 intitulée «Vers une politique de l'Union européenne en matière d'équipements de défense», qui préconise la création d'un marché européen des matériels de défense, la Commission a invité les États membres, les entreprises et la communauté scientifique à participer au recensement des besoins communs et au regroupement du savoir-faire et des investissements concernant le développement des techniques essentielles pour la sécurité de l'Europe.

Le «groupe des personnalités» contribuera à élaborer une vision et des objectifs pour la recherche européenne en matière de sécurité.

 La Commission envisage de lancer, dans le domaine de recherche concerné, une «action préparatoire», ou phase pilote, pour laquelle un budget total de 65 millions d'euros a été proposé pour une période de trois ans.

Cette première phase permettra d'explorer le développement d'une stratégie à long terme et constituera la base d'un programme de recherche ultérieur de l'UE en matière de sécurité.

Après l'adoption de la communication de la Commission concernant la recherche en matière de sécurité, qui s'intitule « Vers un programme de promotion de la sécurité européenne par la recherche et la technologie » et est programmée pour la fin de 2003, l'« action préparatoire » et les premiers appels de propositions seront prêts à être lancés en 2004.

Le groupe des personnalités remettra ses conclusions pour le début du printemps 2004.

Franck Barnu
(Source Commission européenne)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles