Nous suivre Industrie Techno

50 millions de cycles par an au cœur de l'enfer

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Chez Railtech les îlots de distribution pneumatique d'Asco Numatics Joucomatic sont au cÅ“ur des machines de formage à chaud des attaches élastiques pour rails de chemin de fer.


L'usine de Douai (59) de la société Railtech (groupe Delachaux) fabrique 20 millions d'attaches élastiques par an. Une attache élastique est un dispositif qui depuis plusieurs décennies a supplanté les tire-fond pour la fixation des rails de chemin de fer sur les traverses.

Cette technologie offre plusieurs avantages qui profitent tant aux voyageurs qu'aux professionnels des transports. L'attache élastique absorbant la dilatation des rails et les vibrations, elle combine à la fois confort, sécurité, et économies générées par une grande facilité de montage ainsi qu'une diminution de l'usure.



Sur ce secteur d'activité, Railtech s'est taillé la part du lion avec 65 % du marché mondial. L'entreprise propose différents types d'attaches : plates, et à fil qui sont ensuite vissées ou clipsées. Dans cette dernière catégorie, notons le système de fixation FastClip dont elle détient le brevet, qui est dédié aux rails des trains grande vitesse. Le dispositif est directement fourni aux fabricants de traverses (en béton, en métal ou en bois), qui se chargent de la pose. Adopté pour la première fois sur la ligne du TGV Est, FastClip équipe, à raison de 4 millions d'exemplaires, les 300 Km actuels de la voie !

S'il ne faut que quelques secondes pour former une attache, plusieurs opérations successives sont nécessaires : cisaillage, chauffage, formage, trempe, revenu de stabilisation, grenaillage et peinture. C'est principalement sur les lignes de formage des attaches à fil que l'on retrouve les produits d'Asco Numatics Joucomatic. Il y a notamment une vingtaine d'îlots de distribution Série 2000, qui regroupent une centaine de distributeurs, différents modèles de vérins, et des ensembles de traitement de l'air comprimé.



Les lignes de formage tournent en permanence pour assurer la sortie des pièces 7/7 jours, 51 semaines/an ! Fortes chaleurs, de l'ordre de 50°C, variations de températures, poussières métalliques abrasives, fumées, vibrations, mais aussi cadences intensives imposent aux machines un train d'enfer ! Les îlots de distribution Série 2000 et leurs distributeurs associés pilotent les actionneurs et vérins des machines de formage.

Leur résistance à ces conditions de travail très dures est due à leur conception qui allie deux technologies :


  • - le tiroir inox sans joint : l'ensemble tiroir/chemise est réalisé dans la même matière (inox 440 C trempé) d'une dureté de 67 HRC. Usiné, rodé et appairé de façon très précise, un coussin d'air évite tout contact entre le tiroir et la chemise. Les temps de réponse sont ainsi très courts, des performances constantes, et il n'y a aucun besoin de maintenance.
  • - Les embases "plug-in" qui intègrent les connexions électrique et pneumatique, sur lesquelles viennent s'embrocher les distributeurs. En cas de démontage de l'un d'eux, il est inutile d'ôter les raccords et le connecteur électrique.

Chez Railtech, les îlots Série 2000 réalisent 50 millions de cycles/an, le site interrompant sa production pendant une semaine chaque année pour réaliser la maintenance des équipements. Cependant, ces îlots ayant été conçus pour assurer plus de 200 millions de cycles, ils pourraient résister à 4 années à un tel fonctionnement intensif !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus :  http://www.railtech.fr & http://www.asconumatics.fr 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

Créé en 1988 à Toulouse, le Critt Mécanique & Composites (Centre régional d'innovation et de transfert de[…]

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Fil d'Intelligence Technologique

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

L'innovation dans la peau

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

Plus d'articles