Nous suivre Industrie Techno

469 000 voitures Chrysler victimes d'un défaut dans l'électronique de bord

469 000 voitures Chrysler victimes d'un défaut dans l'électronique de bord

© dr

Du fait d'un défaut dans l’électronique de bord, Chrysler a fait rappeler 469 000 véhicules 4x4 vendus à travers le monde. Les bugs concernent la transmission des signaux, qui déclenchent par inadvertance des changements de vitesse en mode neutre. Le constructeur a répertorié 26 accidents résultant de ce défaut.

Après le rappel de 900 000 Jeep Grand Cherokee et Liberty en novembre pour le dysfonctionnement des airbags qui se déployaient de manière inopinée, Chrysler doit désormais réviser l’électronique de bord de 469 000 véhicules. Cette fois-ci, le rappel concerne des Jeep Commanders et des Jeep Grand Cherokees, dont un défaut dans l’électronique de bord peut entraîner le passage en mode neutre de la boîte de vitesse automatique. Pour réparer ce défaut, la filiale de Fiat prendra gratuitement en charge la mise à jour du logiciel des véhicules concernés.

Après quelques mois d’analyse, les ingénieurs ont détecté une fissure au niveau de l’actionneur du circuit. Conséquence : un signal de position biaisée qui pouvait être mal interprété par le logiciel du contrôleur de transmission final. Pour résoudre ce problème, les ingénieurs ont récupéré le code source du logiciel et l’ont modifié de sorte à prévenir ces changements de vitesse.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec son plan Auto, le gouvernement met l'accent sur l'usine 4.0 et le véhicule « propre »

Avec son plan Auto, le gouvernement met l'accent sur l'usine 4.0 et le véhicule « propre »

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a présenté, le 26 mai à Etaples (Pas-de-Calais), un plan[…]

Quand les lignes de production se dédoublent

Quand les lignes de production se dédoublent

« Le MakAir traitera le Covid-19 comme les respirateurs à 40 000€ mais sans les écrans LCD dernier cri », assure Baptiste Jamin, l’un de ses créateurs

« Le MakAir traitera le Covid-19 comme les respirateurs à 40 000€ mais sans les écrans LCD dernier cri », assure Baptiste Jamin, l’un de ses créateurs

[Dossier IA] Avec Aniti, Toulouse se lance dans l'IA certifiable pour équiper les systèmes critiques

[Dossier IA] Avec Aniti, Toulouse se lance dans l'IA certifiable pour équiper les systèmes critiques

Plus d'articles