Nous suivre Industrie Techno

4 milliards de transistors sur une puce !

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
4 milliards de transistors sur une puce !

Le circuit programmable FPGA Stratix V d'Altera gravé en technologie 28 nm intègre plus de 3,9 milliards de transistors.

Ce n’est pas un microprocesseur d’Intel ou d’IBM, mais un circuit programmable d’Altera, gravé en technologie 28 nm, qui réalise cet exploit.

 

Les circuits logiques programmables n’ont plus rien à envier aux microprocesseurs. Du moins en termes d’intégration. C’est ainsi qu’Altera, l’un des grands spécialistes de ces composants utilisés comme alternative souple et économique aux Asic (circuits spécifiques), vient de pulvériser un record en plaçant le plus grand nombre de transistors sur un circuit intégré. Ses FPGA (Field Programmable Gate Array) Stratix V, gravés en 28 nm, seraient les premiers circuits à intégrer 3,9 milliards de transistors.

Depuis fin 2010, les circuits logiques programmables défient les microprocesseurs en se mettant aux avants-postes de l’intégration électronique. Les FPGA Stratix V d’Altera figurent parmi les circuits intégrés les plus complexes de l'industrie à ce jour. Ils bénéficient du processus de fabrication 28HP (gravure de 28 nm à haute performance) du fondeur taiwanais TSMC. Ils se destinent à des applications très haut de gamme comme les équipements de transports optiques de données à 100 Gbit/s, les cartes de réseau Ethernet à 100 Gbit/s et les radars militaires.

L'échantillonnage du premier membre de la famille Stratix V (Stratix V 5SGXA7) est en cours.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : www.altera.com/pr/stratix5

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles