Nous suivre Industrie Techno

4. ÉLECTRONIQUE GRAND PUBLIC : aller vite et ne pas se tromper de cible

4. ÉLECTRONIQUE GRAND PUBLIC : aller vite et ne pas se tromper de cible

© E. Perin / CNRS Photothèque

Dès 2020, le nombre d'objets connectés devrait atteindre les 80 milliards. Avec les smartphones, ils devraient continuer à inspirer l'innovation technologique de la microélectronique. Pour réussir, les jeunes pousses innovantes doivent travailler main dans la main avec les intégrateurs et arriver au bon moment.

L'Internet des objets concerne tous les secteurs. De la surveillance des environnements industriels aux bâtiments et villes intelligentes, en passant par la domotique, la santé ou l'agroalimentaire, il constitue le nouvel eldorado pour les fabricants de composants microélectroniques. Les technologies de microsystèmes sont en effet tirées par toutes les applications et fonctions possibles à donner aux objets et smartphones.

 

Transférer aux industriels un procédé fiabilisé

 

Pour les nouveaux entrants porteurs d'innovations sur ce marché au renouvellement constant, le moment de mise sur le marché, donc la capacité à développer rapidement un produit, est clé. Si l'application, et donc la valeur ajoutée que permet la technologie n'est plus au goût du jour, ou est déjà remplie par une technologie concurrente, la première aura beau jeu de présenter de meilleures qualités, elle ne trouvera plus preneur. L'adoption d'une technologie en masse entraîne en effet une baisse de ses coûts de production qui rend la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0974

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles