Nous suivre Industrie Techno

Grenoble : développer l'IA embarquée

Grenoble : développer l'IA embarquée

© Florent Robert

L'institut grenoblois 3IA « MIAI Grenoble-Alpes » travaillera sur l'intelligence artificielle appliquée aux domaines de la santé, l'environnement et l'énergie. Sa particularité : traiter à la fois les aspects algorithmiques et matériels de l'IA.

 

L’institut MIAI Grenoble-Alpes, pour « Multidisciplinary Institute in Artificial Intelligence » s’intéresse à la fois aux aspects algorithmiques et matériels de l'intelligence artificielle pour des applications dans la santé, l'environnement et l'énergie. Parmi les projets proposés, notamment au travers des projets d'architecture d'intelligence artificielle embarquées, le MIAI souhaite mettre ses compétences au service des sciences du vivant avec la détection des polluant dans l'eau et l'air, de la surveillance des écosystèmes, de la prédiction de mouvements sismiques. L'institut travaille également sur l'optimisation des chaînes logistiques ou encore la simulation numérique des matériaux pour mieux prédire les propriétés des alliages. Pour ce dernier point, « le but est d'éviter de fonctionner par essai-erreur quand on réalise un nouvel alliage en utilisant des méthodes de prédiction fiables » ajoute pointe Eric Gaussier, proteur du projet MIAI Grenoble Alpes « ce qui pourrait offrir un gain de temps, d'argent et d’énergie. » Le projet est également porté par 55 entreprises, comprenant 23 multinationales, 21 PME et 11 start-up. Parmi elles, on peut trouver Google, Atos, Criteo, Schneider Electric, Siemens, Total, Renault, Huawai ou encore Nokia. « Nous nous sommes appuyés sur nos forces pour répondre à cet appel à projet » explique Eric Gaussier, « Nous avons ouvert des chaires à nos collègues de sciences humaines et sociales pour définir des cadres légaux et éthiques pour l'intelligence artificielle. Notre volonté est de mieux comprendre et de clarifier les enjeux éthiques et juridiques de l'IA ».

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Le BullSequana Edge lancé par Atos le 16 mai à Paris est un serveur dédié à l’edge computing. Il est[…]

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles