Nous suivre Industrie Techno

3 n'est pas égal à 2 + 1

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
- Il a fallu à Gillette sept ans de développement et un investissement de 750 millions de dollars pour mettre au point le premier rasoir mécanique à trois lames.

Inventeur du rasoir à deux lames, Gillette va plus loin en lançant, en 1998, Mach3, le premier rasoir à trois lames. Au premier abord, l'innovation paraît toute simple. On sait faire des rasoirs à deux lames ? Ajoutons-en une et le tour est joué ! En réalité, cette évolution est bien plus complexe. En témoigne l'effort demandé au groupe américain, leader mondial du rasage mécanique : sept ans de recherche et développement et 750 millions de dollars d'investissement.

Le rasage mécanique est une affaire de compromis entre efficacité et confort. Tout est dans la lame, un objet qui cache des prouesses technologiques insoupçonnables. Pour l'efficacité du rasage, elle doit présenter le meilleur tranchant possible, tout en étant à la fois fine et résistante. Pour le confort de rasage, elle doit minimiser le fameux "feu" du rasoir en réduisant l'effort de rasage à l'origine des irritations de la peau. Ces propriétés sont obtenues par différents revêtements (niobium, platine, diamant...) déposés sur la lame en acier par des techniques aussi sophistiquées que le bombardement ionique. Seulement voilà : ces revêtements ne sont pas toujours compatibles entre eux. Si bien que les fabricants sont amenés à privilégier soit l'effi-cacité soit le confort de rasage.

La multiplication des lames dans le même rasoir répond à un besoin d'efficacité. Trois lames sont censées assurer en un seul passage le même travail que trois passages d'un rasoir à simple lame. Encore faut-il que les trois lames agissent de façon complémentaire sur le poil. Réponse de Gillette à ce problème ? L'invention du concept des lames à alignement progressif. Selon ce concept breveté, les lames sont disposées de façon à approcher progressivement la peau, coupant chacune un bout du poil jusqu'à la racine. Une simple juxtaposition des lames ne conduirait pas à un résultat aussi efficace.

Le rasoir Sensor à deux lames, lancé par Gillette en 1990, avait été conçu dans un souci de confort avec des lames revêtues d'une couche de platine et d'une couche de telomer, un polymère antifriction qui réduit les tiraillements de la peau.

Efficacité et confort

Le premier Mach3 privilégia au contraire l'efficacité. Pour avoir des lames encore plus fines mais toujours aussi résistantes, la couche de telomer est remplacée par un revêtement de carbone diamant. Pour améliorer le confort de rasage, la plaquette lubrifiante a été enrichie en agents hydratants et dotée d'une fonction indiquant le niveau d'usure des lames.

Avec le Mach3Turbo, lancé cette année, Gillette est parvenu à combiner les deux revêtements telomer et carbone diamant en intercalant entre eux une couche de chrome qui les rend compatibles. L'efficacité et le confort de rasage vont désormais de pair. Gillette a aussi porté à dix le nombre de lamelles en élastomère qui servent à étirer la peau et à soulever le poil pour faciliter sa coupe. Enfin, la plaquette lubrifiante a été reformulée avec un nouvel agent, le polycaprolactone qui libère plus d'agents hydratants.

À ce jour, Gillette a vendu en France près de 10 millions de rasoirs Mach3 et Mach3Turbo. Schick le défie aujourd'hui avec un quatre lames qui lui vaut un procès en contrefaçon pour utilisation de la technologie brevetée de l'alignement progressif...

LE SAVIEZ-VOUS ?

- Les plus vieux rasoirs dateraient d'environ quatre mille ans avant Jésus Christ. Les barbiers de l'Égypte ancienne utilisaient une lame de bronze à multiples courbures et à crochet. À l'époque des Romains, on utilisait une lame en fer affûtée sur une pierre. Le coupe-choux apparaît au seizième siècle. Il précède le rasoir à lame introduit en 1903 par Gillette. Ultime précision : un homme de 60 ans, qui se rase depuis l'âge de 18 ans, aura passé devant son miroir, à raison de 10 minutes par jour, 2 555 heures, soit six mois de sa vie... !

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0852

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

QUIZ

QUIZ

1. Qui a dit : « On peut définir la science-fiction comme la branche de la littérature qui se soucie des réponses de l'être humain aux progrès de la[…]

01/02/2004 | Remue-Meninges magazine
DOUZE PROPOSITIONS POUR LA R&D

DOUZE PROPOSITIONS POUR LA R&D

1997, il invente Bluetooth

1997, il invente Bluetooth

Dur, dur ! d'être un balln

Dur, dur ! d'être un balln

Plus d'articles