Nous suivre Industrie Techno

256 processeurs sur 0,3 mm2

J.-F. P.

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un circuit intégré programmable pour des applications embarquées, le MPPA-256, basé sur une architecture massivement parallèle baptisée MPPA (Multi Purpose Processor Arrays), devrait être présenté d'ici la fin de l'année par la start-up Kalray.

« Les technologies de fabrication de plus en plus fines sont tellement coûteuses à développer et à mettre au point qu'il faut de très gros volumes. Nous avons choisi de partir sur de nouvelles bases avec Kalray, en misant sur une architecture utilisant une mer de processeurs », explique Joël Monnier, président de la start-up.

Cette architecture regroupe en une matrice 256 processeurs sur une puce de 0,3 mm2, qui réalise 500 milliards d'opérations par seconde tout en limitant sa consommation à 5 W. La start-up, qui compte une cinquantaine d'ingénieurs, dont une trentaine sont basés au CEA-List, espère encore lever une quinzaine de millions d'euros d'ici deux à trois ans pour industrialiser sa technologie.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0951

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles