Nous suivre Industrie Techno

[2020 en technos] L’économie circulaire trouve son cadre mais cherche ses marques

Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[2020 en technos] L’économie circulaire trouve son cadre mais cherche ses marques

© Paprec

2020 a marqué les débuts de la fameuse loi AGEC qui vise à installer les bases d’une économie circulaire. Eco-conception, recyclage et lutte contre la pollution plastique sont au programme. Mais la crise du covid-19 a retardé de nombreux décrets d’application, tandis que de nouvelles technologies de recyclage sont attendues pour permettre aux matières plastiques recyclées d’être utilisées en boucle fermée.

 

Elle avait fait couler beaucoup d’encre dès sa mise en chantier. La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire (AGEC) a été promulguée en février de cette année. Son texte, ambitieux, prévoit de nombreuses actions pour favoriser une production et une consommation plus responsable. Au programme : un taux obligatoire d’incorporation des plastiques recyclé, des directives sur l’éco-conception, un recyclage de 100% des plastiques en 2030, la création de nouvelles filières REP (Responsabilité élargie du producteur) et la suppression des plastiques à usage unique en 2040… Ouf ! Reste que la crise du covid-19 est passée par là et que les décrets d’applications ont pris du retard. Les objectifs devront-ils être revus ? L’Ademe, devenue coordonnatrice de la phase opérationnelle, se veut rassurante : les discussions avec les principaux acteurs avancent et le calendrier pourra être tenu, avec l’appui du Plan de Relance.

Pourtant, la stratégie basée sur le « tout » recyclage, voulue par certaines filières, est de plus en plus critiquée. Un rapport de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) pointe du doigt les insuffisances du recyclage mécanique des plastiques qui ne parvient pas à aboutir à une qualité suffisante pour que les matières plastiques recyclées soient réutilisées en boucle fermée. De nouvelles technologies de recyclage chimique et de nouvelles règles d’éco-conception pourraient faire entrer l’industrie dans l’ère de la circularité.

Les cinq points clés de la loi Agec pour les industriels de la plasturgie

Examiné en seconde lecture le 21 janvier à l’Assemblée Nationale, après plusieurs mois de débat houleux, le texte est finalement promulgué le 10 février. Ce texte ambitieux vise à redéfinir en profondeur les modes de consommation et de production en impliquant davantage les industriels. La plasturgie est particulièrement touchée ces mesures. Industrie & Technologies vous a proposé un décryptage en cinq points clés de l’impact de cette loi sur la filière.

Salle (virtuelle) comble pour les Assises de l’économie circulaire

Les 4ème Assises de l’économie circulaire, organisées par l’Ademe, se sont tenues dans un format en ligne inédit. L’événement a su séduire avec près de 5000 inscrits, soit plus du double par rapport au précédent rendez-vous en 2017. Les participants ont échangé sur les moyens d’accélérer la mise en place d’une production plus économe en ressources et faiblement émettrice en CO2. L’éco-conception s’impose comme un levier majeur.

Malgré la crise sanitaire, l’Ademe reste confiante dans le calendrier d’application de la loi AGEC

L’application de la loi économie circulaire n’aura pas de retard. A l’occasion d’une table ronde le 4 décembre, dans le cadre du salon Pollutec Online, l’Ademe a confirmé que les consultations avancent bien et que de nouveaux textes d’applications « sortiront prochainement ».

Les industriels se convertissent à l'éco-conception à marche forcée

Avec les nombreux règlements, français et européen, visant à mettre en place l’économie circulaire. Les industriels sont de plus en plus contraints de tenir compte des exigences de l’économie circulaire dès la conception de leurs produits.

L’Opecst pointe du doigt le recyclage des plastiques

Le recyclage n’est pas suffisant pour prévenir la pollution plastique. Dans un rapport présenté le 14 décembre, l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques égratigne les technologies actuelles de recyclage des plastiques et montre les limites d’une stratégie reposant que sur le recyclage.

Face aux défis de l’économie circulaire, le recyclage chimique monte en puissance

Mauvaise élève du recyclage des matières plastique, la France cherche à se doter de nouvelles technologies pour favoriser la valorisation des polymères. Objectif : améliorer la qualité de la matière recyclée pour faciliter sa réutilisation. La dépolymérisation rendue possible par le recyclage chimique est l’une des pistes envisagées.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, le plan Quantique[…]

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

Le silicium non cristallin mieux caractérisé grâce aux modèles d’apprentissage automatique

Fil d'Intelligence Technologique

Le silicium non cristallin mieux caractérisé grâce aux modèles d’apprentissage automatique

Plus d'articles