Nous suivre Industrie Techno

1997, il invente Bluetooth

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
- De quoi supprimer les fils de connexion entre produits numériques.

Une puce bon marché et suffisamment compacte pour s'intégrer dans n'importe quel appareil numérique, lui donnant ainsi une fonction de communication sans fil de courte portée. Tel est le concept de base de Bluetooth. Il a été imaginé par Jaap Haartsen pour supprimer les câbles de connexion entre les différents équipements électroniques personnels.

En 1994, pour se différencier des autres fabricants de téléphones portables, Ericsson demande à ce scientifique d'origine danoise, alors en poste à Stockholm, de trouver un moyen simple de communication sans fil entre le mobile et des accessoires comme l'oreillette ou le casque. Ironie du sort, cette technologie ne servira jamais d'élément de différenciation à la firme suédoise. Elle sera adoptée par tous les autres fabricants de portables, Nokia en tête. Elle trouvera des débouchés bien plus larges que l'application prévue au départ : dans l'informatique nomade, l'électronique grand public, l'automobile, le médical, l'instrumentation... et même l'industrie

La puce effectue des sauts de fréquences

Dès le début, ce docteur en génie électrique, diplômé de l'université de technologie de Delft, aux Pays-Bas, s'est posé trois contraintes. Il fallait une interface radio efficace, donc de courte portée (environ 10 m), qui consomme peu de courant et qui supporte aussi bien la voix que les données. Le choix s'est porté sur une technologie à saut de fréquences fonctionnant à 2,45 GHz, une bande de fréquences libre d'utilisation dans la plupart des pays (mais pas en France où elle est partagée avec les militaires). Le système change de fréquence toutes les deux secondes, évitant ainsi les risques d'interférence avec d'autres technologies comme Wi-Fi. Grâce à ce fonctionnement, le dispositif reste en permanence à l'écoute de tout appareil environnant voulant communiquer avec lui.

Début 1997, le concept commence à se concrétiser chez Ericsson sous la forme d'une puce. Parallèlement, des travaux similaires sont menés chez Nokia, IBM, Toshiba et Intel. En février 1998, ces quatre sociétés se joignent à Ericsson pour former le Special Interest Group (SIG), un consortium chargé de standardiser et promouvoir une technologie sur la base des travaux de Jaap Haartsen. Bluetooth (dent bleue) est née. La technologie doit son nom au surnom d'un roi viking du xe siècle qui a réussi à unifier le Danemark par ses simples talents de communication.

Le consortium est rejoint plus tard par Motorola, Agere, 3Com et Microsoft. Trois versions de la norme ont été publiées. La puce Bluetooth, qui coûte aujourd'hui 5 dollars, devrait tomber bientôt à moins de 1 dollar. De quoi favoriser sa banalisation.

1994

Ericsson lance ses investigations sur une interface radio entre le téléphone mobile et ses accessoires.

1998

Nokia, IBM, Toshiba et Intel se joignent à Ericsson pour standardiser et promouvoir cette technologie baptisée alors Bluetooth.

1999

Les premières spécifications (version 1.0) sont publiées.

BLUETOOTH AUJOURD'HUI

- Plus de 2 000 entreprises développent ou intègrent Bluetooth. On en est à la troisième version de cette norme. Sur le marché, plus de 1 000 produits différents bénéficient de cette technologie.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0855

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

DOUZE PROPOSITIONS POUR LA R&D

DOUZE PROPOSITIONS POUR LA R&D

- À l'heure où les chercheurs français s'insurgent contre le manque d'ambition des pouvoirs publics et les restrictions budgétaires, Alain Costes,[…]

Dur, dur ! d'être un balln

Dur, dur ! d'être un balln

...Un système d'enfûtage étanche

...Un système d'enfûtage étanche

LA QUALITÉ EN V.F.

LA QUALITÉ EN V.F.

Plus d'articles