Nous suivre Industrie Techno

1995, il invente le format de compression MP3

Thierry Mahé

Sujets relatifs :

, ,
- Depuis, ce format musical s'est imposé comme le standard absolu de la musique nomade... et une star des tribunaux.

Le 14 juillet 1995 est la date apposée sur les brevets du "MPeg Audio Layer 3", le format de compression musical plus couramment nommé MP3. Un bijou de technicité, ce MP3 ! Mais aussi un séisme culturel en ce sens que, dématérialisant le support musical, il ouvre la porte à une diffusion sans limite... faisant de tout teenager un receleur potentiel. Et pères fouettards, les majors du disque traumatisés par la baisse de leurs ventes. MP3 est aussi une technologie créatrice de technologies. Comme le peer to peer (réseau d'échange de fichiers non centralisé), et la profusion de lecteurs MP3. Son succès est tel que Sony, Apple et Microsoft ont tenté de le "tuer" au profit de standards propriétaires. Peine perdue.

Un faible débit suffit

MP3 est issu du programme européen Eurêka EU-147 (1987-1994). Fruit d'une collaboration entre le Fraunhofer Institut Integrierte Schaltungen (Fraunhofer IIS, à Erlangen) et Thomson. Un groupe de travail du Fraunhofer IIS fond et enrichit les concepts de deux formats musicaux déjà disponibles, Musicam et Aspec. Il est dirigé par Karlheinz Brandenburg, pionnier, depuis 1977, de la compression numérique, et Jürgen Herre. Ils sont aidés du Pr Dieter Seitzer de l'université d'Erlangen.

Le codage MP3 entraîne une perte irrémédiable du son d'origine, mais sans altérer significativement la qualité de restitution. En fait, une "oreille jeune" perçoit un spectre entre 20 Hz et 20 kHz. Il est donc inutile de transmettre ce qui excède cette fréquence limite. De plus, MP3 met en oeuvre un mécanisme psycho-acoustique de masque. En effet, le bruit d'un klaxon écrase le détail d'une conversation : là encore, à quoi bon stocker des sons imperceptibles. À quoi s'ajoutent les techniques "classiques" de compression numérique, dans un rapport de 1:4 à 1:12. C'est cette décimation du volume de données qui a fait le succès de MP3. Et, donc, le faible débit dont il se satisfait : 128 Kbit/s suffisent à transmettre du MP3 dans le temps réel de son écoute.

KARLHEINZ BRANDENBURG

- 1987 à 1994 Déroulement du programme européen Eurêka EU-147. - 1995 Dépôt des brevets du MP3 conjointement par le Fraunhofer Institut et Thomson. - 2004 Apparition des premiers produits MP3 Surround (multistéréophonie 6 voies), sur la base du standard défini par le Fraunhofer Institut et l'américain Agere.

LE MP3 AUJOURD'HUI

- Le MP3 est partout ! Des sites Web aux radios, des chaînes hi-fi aux baladeurs, en passant par les différents avatars du iPod (Apple). - Les baladeurs numériques à carte Flash ou à minidisques durs devraient se vendre à plus de 80 millions d'unités en 2006, plus de 120 millions en 2008.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0871

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

REPENSER LE PROGRÈS

REPENSER LE PROGRÈS

- L'arrivée de la Chine dans la modernité change tout, équilibres économiques et écologiques. Face à ce défi majeur, l'Europe a une véritable carte à[…]

01/03/2006 | Reflexions
1985 : il invente le robot Delta

1985 : il invente le robot Delta

MIEUX VAUT PRÉVENIR...

MIEUX VAUT PRÉVENIR...

DICTIONNAIRE

DICTIONNAIRE

Plus d'articles