Nous suivre Industrie Techno

1983, il invente la PCR

Sonia Pignet

Sujets relatifs :

, ,
1983, il invente la PCR

La PCR est utilisée, ici, par l'Institut Gustave-Roussy pour le décodage du génome dans l'étude du cancer de la peau. Les quatre lettres (AGCT) représentent le séquençage des protéines de l'ADN.

© Réa ; Laurent/BSIP ; D.R.

Qui lui vaudra le prix Nobel de chimie en 1993.

L'invention de la PCR, la réaction en chaîne par polymérase (en anglais Polymerase Chain Reaction) est sujette à controverses, tout comme son inventeur officiel Kary Mullis. Il faut dire que cette invention n'est pas des moindres. En moins de dix ans, elle a conquis tous les laboratoires de biochimie et elle fait l'objet de milliers de publications.

Méthode de biologie moléculaire, elle consiste en un cycle de réactions enzymatiques à différentes températures qui permet d'amplifier une séquence d'ADN en copiant un fragment jusqu'à des milliards de fois en quelques heures. Elle est utilisée pour la détection des virus, en paléogénétique, en criminologie (avec la fameuse empreinte génétique) et, plus généralement, pour toutes les opérations nécessitant d'étudier l'ADN.

Le VIH analysé par PCR

Plusieurs scientifiques ayant imaginé le concept, parfois dix ans auparavant Kary Mullis, la paternité de cette découverte est disputée. Mais c'est lui qui, le premier, la concrétisera dans une publication parue en 1986.

Titulaire d'un doctorat en biochimie, notre homme a également deux post-doctorats à son actif : en cardiologie pédiatrique et en chimie pharmaceutique. Lorsqu'il invente cette méthode, en 1983, il est alors chercheur dans le domaine de la synthèse des oligonucléotides dans une petite entreprise de biotechnologies californienne, Cetus Corporation.

Il sera officiellement reconnu comme père de la PCR en 1993 lorsqu'il recevra, à 48 ans, le prix Nobel de chimie, « pour sa contribution au développement des méthodes pour la chimie de l'ADN et pour son invention de la PCR ».

Kary Mullis a, depuis, fait parler de lui, mais en abordant un sujet plus polémique. En 1988, alors qu'il est consultant en chimie des acides nucléiques, il réalise des analyses du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) grâce à la PCR. C'est en cherchant, en vain, la publication qui affirme que le VIH est la cause du sida qu'il se mettra à dos une bonne partie des médecins et des chercheurs, en niant que le sida soit d'origine virale.

Aujourd'hui, il est toujours consultant en chimie et siège au conseil scientifique de plusieurs firmes. Il se raconte dans son autobiographie parue en 1998 sous le titre Dancing Naked in the Mind Field.

KARY MULLIS

1986 Première publication publique sur la PCR. 1987 La PCR est mise en oeuvre en médecine légale pour identifier les personnes à partir d'un échantillon d'ADN. 1991 Hoffmann-La Roche acquiert les droits de cette technologie. 1993 Kary Mullis reçoit le prix Nobel de chimie.

LA PCR AUJOURD'HUI

Une des principales évolutions de la PCR a eu lieu au début des années 1990 avec l'invention de la PCR en temps réel. À la différence d'une PCR classique, la Q-PCR (Quantitative polymerase chain reaction) permet de réaliser des mesures quantitatives.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0886

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LA STRATÉGIE... CE N'EST PAS HONTEUX !

LA STRATÉGIE... CE N'EST PAS HONTEUX !

Faute d'une connaissance suffisante des outils et méthodes au service de la stratégie, les entreprises la méprisent alors qu'elles pourraient en tirer[…]

SPÉCIAL PRIX ROBERVAL

SPÉCIAL PRIX ROBERVAL

LES EMBARRAS DU PÈRE NOËL

LES EMBARRAS DU PÈRE NOËL

CULTURE INTERNET

CULTURE INTERNET

Plus d'articles